• Accueil
  • > la peep de la verriere INFOS PARENTS – Orientation, renseigner les parents d’élèves.

la peep de la verriere INFOS PARENTS – Orientation, renseigner les parents d’élèves.

boutons110.gif 

la peep de la verriere INFOS PARENTS - Orientation, renseigner les parents d'élèves. dans ASSOCIATION fleche6  Merci de bien vouloir répondre à notre sondage (à gauche de l’écran)

____________________________________________________

 

Avec la PEEP, soyez des parents bien informés à lire nos articles gifs-animes-fleches-144 dans ASSOCIATION

 

images

Pétition pour la réforme des rythmes scolaires         février 2013

Pour soutenir la PEEP en signant le manifeste « Pour redonner une place aux parents dans la réforme des rythmes scolaires »

Cliquer ici pour signer le manifeste

 dgabs41-300x215

 Pour tout renseignement : 06 51 84 43 46

A la rentrée 2013/2014 une distribution de nos bulletins d’adhésion sera faite dans toutes les écoles de La Verrière.

fleche-gif-451

soyez des parents bien informés

 bulletin d’adhésion : 

pdf peeplvbaassurance20112012.pdf

 Pour les Enfants, une Ecole avec les Parents

BIENVENUE SUR LE BLOG DE LA PEEP DE LA VERRIERE

La Loi donne aux parents un droit de regard sur  la scolarisation de
leurs enfants et leur reconnaît une place de membre  à part entière dans
la communauté éducative.
Parce que seul un parent ne peut rien,  la PEEP , association de parents d’élèves indépendante de tout parti syndical, 
politique ou religieux,  regroupe des  volontaires issus  de tous
horizons  et décidés à se mobiliser pour défendre l’intérêt de tous les
enfants et de leurs familles.

 

La PEEP de la Verrière recherche des parents pour constituer des listes PEEP dans les écoles de la ville. peeplv@live.fr ou au 0651844346 (laissez message si répondeur. Merci)

____________________________________

                       fleche_034

 

 

 

Meilleures prépas 2013

http://www.challenges.fr/classements/prepas/

 VOIR NOS INFOS SUR ADMISSION POSTBAC  plus bas   fleche_034

 

L’enseignement supérieur

 

Quelques pistes pour vous aider dans vos démarches et recherches.

  • A.P.B. : inscription en 1ère année d’enseignement supérieur (Admission post-bac)
  • http://www.admission-postbac.fr/index.php?desc=formation

Des diaporamas de présentation, des liens pour trouver de l’aide.

Le Brevet de Technicien Supérieur et le Diplôme Universitaire de Technologie.

Les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles. Les écoles de commerce, d’ingénieurs.

Formation au Diplôme de Comptabilité et de Gestion.

Les 5 universités, le L.M.D., les services-clés pour les élèves. L’I.U.F.M. de Versailles.

Des conseils simples et des outils en téléchargement.

Les universités de l’académie

1. Présentation

Les 5 universités sont réparties dans différentes zones géographiques de l’académie et proposent une offre de formation riche et variée. En cliquant sur le lien de chaque université ci-dessous, retrouvez l’ensemble des différentes rubriques indispensables à la bonne connaissance de l’université (offre de formation, présentation du L.M.D.)

Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines  »Créée en 1991, l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines occupe une place importante dans le dispositif universitaire national et, en particulier, en région Ile-de-France. Elle se caractérise par une pluridisciplinarité : sciences, sciences humaines et sociales, sciences juridiques et politiques, médecine, ingénierie et technologie… ».

Université d’Evry-Val-d’Essonne Jeune, dynamique et en pleine expansion, l’université d’ Evry-Val-d’Essonne offre une formation variée tournée vers les domaines de sciences et ingénierie, sciences économique et de gestion, sciences humaines et sociales, droit.

Université Paris-Sud Située sur 3 départements du sud francilien, l’université de Paris-Sud offre une très large palette de formations : sciences, technologies, santé ; sciences et techniques des activités physiques et sportives ; économie – gestion ; droit ; médecine et pharmacie.

Université Paris Ouest Nanterre La Défense    Située à l’ouest de Paris, l’université de Paris Ouest Nanterre La Défenseaccueille chaque année plus de 30 000 étudiants. Elle est pluridisciplinaire et couvre différents domaines tels que les lettres et les langues, les sciences humaines et sociales, les sciences juridiques, économiques et de gestion, la technologie, la culture et les arts, les sciences de l’information et de la communication, et les activités physiques et sportives.

Université de Cergy-Pontoise Depuis sa création en juillet 1991, l’université de Cergy-Pontoise s’est constituée en université pluridisciplinaire avec une offre de formation complète : droit / économie et gestion / lettres, langues, sciences humaines et sociales / sciences et technologies.

2. L.M.D. : L comme Licence, M comme Master et D comme Doctorat

L.M.D., c’est l’abréviation de Licence, Master et Doctorat, qui sont les trois grades reconnus en Europe selon un schéma de formation similaire dans tous les pays concernés.

2.1. Principes et avantages

- bénéficier d’une mobilité facilitée en cours d’étude, d’un accompagnement, d’un soutien et d’une personnalisation de votre parcours en fonction de votre projet personnel et professionnel. - permettre des équivalences européennes et délivrer des diplômes mieux identifiés par les entreprises et à l’international ; une meilleure lisibilité des diplômes sur le marché du travail - le supplément au diplôme fournit une description détaillée du cursus suivi. Décrivant les connaissances et les compétences acquises au cours de la formation, il facilite la mobilité et l’insertion professionnelle.

2.2. 6 semestres pour construire la Licence

L1 (semestres 1 et 2) : Découverte - Connaissances disciplinaires de base, méthodologie, UE optionnelles, UE libres. L2 (semestres 3 et 4) : Orientation - Des Unités d’enseignement obligatoires et au choix pour un approfondissement des connaissances et une orientation progressive vers une licence générale ou une licence professionnelle. L3 (semestres 5 et 6) : Spécialisation - Approfondissement de la ou des disciplines choisies dans un des parcours débouchant sur une mention de la licence générale ou sur une licence professionnelle.

2.3. Pour en savoir plus sur le L.M.D.

Accédez aux pages internet que chaque université de l’académie consacre au L.M.D.

Les S.C.U.I.O., O.V.E. (ou S.I.P.) et… les C.I.O. constituent des structures d’aide et de conseil pour les élèves et les étudiants.

Consultez également « le Portail étudiant » www.etudiant.gouv.fr qui offre toutes sortes d’informations pratiques sur l’université.

 

3.1. Le Service Commun Universitaire d’Information et d’Orientation (S.C.U.I.O.)

C’est un service implanté dans chaque université ayant pour principales missions l’information, l’orientation et l’insertion professionnelle.Public concerné : lycéens de terminale désirant s’inscrire à l’université, étudiants tout au long de son cursus mais aussi à un public en reprise d’étude et plus largement aux équipes éducatives, parents… L’équipe du S.C.U.I.O. accompagne les jeunes dans leurs choix d’orientation et les aide dans la construction de leur projet professionnel.

Accédez aux pages internet des S.C.U.I.O. de l’académie :

3.2. L’Observatoire de la Vie Etudiante ou le Service de l’Insertion Professionnelle (O.V.E.)

Il a pour principales missions de : suivre les parcours d’études de la population étudiante (orientation, réorientation, résultats aux examens…) ; d’évaluer l’insertion professionnelle des diplômés ; de connaître et d’évaluer les conditions de vie et d’études des étudiants.Ces enquêtes permettent donc d’améliorer la connaissance de la population étudiante et de son devenir et d’informer les équipes éducatives et les jeunes sur les réalités d’une inscription en université.

Accédez aux pages internet des O.V.E. des universités :

Le site de l’Observatoire National de la Vie Etudiante : www.ove-national.education.fr

N’oubliez pas qu’au lycée également, les conseillers d’orientation – psychologues sont à votre disposition pour : - vous aider à réfléchir à votre avenir professionnel - vous guider dans vos recherches sur les formations et les métiers - vous conseiller pour vous décider…

Trouvez le C.I.O. proche de chez vous.   CIO Elancourt:

http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/cio_20536/le-cio

4. L’I.U.F.M. de l’académie de Versailles

L’Institut universitaire de formation des maîtres de l’académie de Versailles prépare aux concours de recrutement de personnels d’enseignement et d’éducation et dispense la formation professionnelle initiale des lauréats. Il participe à la formation continue des enseignants et à la recherche en éducation.

5 sites de formation rattachés à 5 universités :

  • Antony-Jouhaux
  • Antony Val de Bièvre
  • Cergy
  • Etiolles
  • Saint-Germain-en-Laye

Pour en savoir plus, consulter : - le site académique dédié aux I.U.F.M. - le portail des I.U.F.M.

5. Autres sites utiles à consulter

Réseau d’Etude sur l’Enseignement Supérieur (R.E.SUP) : www.resup.u-bordeaux2.fr Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC) :www.apec.fr Centre d’études et de recherches sur les qualifications : www.cereq.fr Les pages « Enseignement Supérieur » sur www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

mis à jour le 25/10/2011

Accueil > Orientation > L’enseignement supérieur

Informations du site

Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche

 

______________________________________________________________________________________________________________________

Du site de PeepSup  http://peepsup.over-blog.com/
Le 22 février 2013

 

Suppression de la demi-part fiscale : les familles pénalisées !

 

La ministre de l’Enseignement Supérieur vient d’annoncer son intention de financer la création d’une allocation d’autonomie pour certains étudiants par la suppression de la demi-part fiscale dont bénéficient toutes les familles dont un enfant poursuit ses études dans le supérieur.

La Fédération PEEP, seule fédération d’association de parents de l’enseignement public présente dans le supérieur :

 

  • S’étonne des annonces de la ministre avant même l’ouverture de la concertation sur la réforme des aides sociales ;
  • S’inquiète des effets d’une telle mesure sur les 600 000 familles qui bénéficient de la demi-part fiscale et qui restent les premiers contributeurs au financement des études de leurs enfants ;
  • S’interroge sur la possibilité de détacher fiscalement les étudiants du foyer parental et de prendre en compte, dans un même temps, les revenus de ces mêmes parents pour déterminer le droit aux différentes aides sociales (bourses, allocations d’études).

 

Contact PEEP-Sup : Bruno Jouvence bjouvence@aol.com- Tél. 06 81 80 26 91.

 

Du site de PeepSup  http://peepsup.over-blog.com/

                                                                                                                                                                       Mercredi 20 février 2013

Le 22 juin, la Peep et Peep Sup ont été auditionnés par l’inspection générale de l’éducation nationale sur le dispositif admission post bac.

Le rapport de l’IGEN, rendu au Ministre de l’enseignement supérieur en octobre, vient seulement d’être rendu public.

Il pointe notamment certaines faiblesses d’APB, notamment :

Le fait qu’un enfant mineur puisse faire son orientation « dans le dos » de ses parents ;

La méconnaissance des principes de classement des vœux, y compris par les enseignants qui doivent informer les élèves ;

Des disparités dans la manière dont les établissements accompagnent leurs élèves lors des différentes phases de la procédure ;

La complexité des règles servant à départager les candidats sur certaines by Giant Savings Extension » href= »http://peepsup.over-blog.com/# »>formations contraintes, portant atteinte au principe fondamental d’équité ;

L’existence d’un système officieux de préinscriptions dans certaines CPGE, avec des soupçons de non-respect de la déontologie et de la charte APB ;

L’existence de « solutions de contournement » d’APB…

Si les constats semblent bons, au vu de notre expérience, les propositions avancées par l’IGEN restent néanmoins « frileuses », voire contradictoires.

En effet, comment à la fois écrire « l’élaboration d’un projet professionnel de l’élève et le choix d’une poursuite d’études post baccalauréat sont des actes pédagogiques » et préconiser un retour en arrière sur les critères de sélection qui aboutirait à la multiplication des affectations par tirage au sort, négation absolue de la notion de projet professionnel ?

Et puis, encore une fois, les jeunes en situation de handicap sont les oubliés de ce rapport, l’IGEN préférant, en matière de situations spécifiques, se pencher sur le cas des étudiants étrangers.

Voir le rapport : cliquez ICI

 

_________________________________________________________________________________________________________________

 

Le classement des meilleures prépas, filière par filière

  • Par Quentin Blanc  Publié le 15/02/2013 à 12:33
  • Le figaro  / l’Etudiant

Ginette domine largement la course aux écoles d’ingénieurs, tandis qu’Henri-IV reste la meilleure prépa littéraire. La hierarchie est moins nette pour les écoles de commerce.

Comment choisir la meilleure prépa? On en compte des dizaines, pour toutes les filières. Et si elles ne sont plus le seul moyen d’intégrer les grandes écoles, elles restent une voie royale vers les établissements les plus prestigieux. Alors que les lycéens ont jusqu’au 20 mars pour choisir leur orientation pour l’année prochaine, le magazine Challenges a réalisé un un classement des classes préparatoires, toujours utile au moment de prendre une décision. Le Figaro Etudiant vous en dévoile ici les grandes lignes.

Écoles de commerce

En plus d’un tri par filière (Sciences, Eco, Lettres), Challenges distingue deux catégories d’établissement dans son classement. La première recense ceux qui visent à intégrer le Top 6 des écoles de commerce (HEC, ESCP, EM Lyon, ESSEC, EDHEC, Audencia), tandis que la seconde se concentre sur ceux qui visent à en intégrer le Top 15. Étant donné la lutte acharnée qui se déroule chaque année pour obtenir une place dans les meilleures écoles, cette distinction fait sens. Elle permet aux élèves moins confiants en leurs capacités, ou ne pouvant pas postuler aux meilleures prépas à cause d’un dossier trop limite, de faire un choix éclairé entre des établissements moins «cotés».

• Top 6: Quelle que soit l’option choisie, les prépas privés dominent les classements. En filière éco (ECE), Ipésup devance Madeleine-Danielou et Prépacom, tous trois en région parisienne. Viennent ensuite le lycée Saint-Louis-de-Gonzague, Saint-Jean de Douai et Les Chartreux, à Lyon. Les premiers établissement publics viennent ensuite, avec les lycées Ampère, à Lyon (8e), Henri-IV, à Paris (9e), et Hoche, à Versailles (10e).

En filière Scientifique (ECS), c’est Saint-Jean de Douai qui s’impose. Le public fait ici meilleure figure, puisqu’il est suivi par le lycée Lakanal, à Sceaux. Ipésup est troisième, devant Intégrale, Sainte-Marie (Lyon), et Marcelin-Berthelot (Saint-Maur). Quatre prestigieuses écoles parisiennes complètent le top 10: Stanislas, Louis-le-Grand, Henri-IV, et Saint-Louis.

 

Enfin, pour les filières littéraires (A/L, B/L et LSH), Henri IV et Fénelon s’imposent comme les deux champions du domaine, proposant des classes compétitives dans deux options sur trois. Sainte-Marie de Neuilly, Madeleine-Daniélou, à Rueil, ou Saint-Sernin, à Toulouse, tirent aussi leur épingle du jeu.

• Top 15: Ici, que ce soit en ECE ou en ECS, le vainqueur est sans conteste le lycée Berthollet, à Annecy. Ses dauphins sont Teilhard-de-Chardin, à Saint Maur, pour la filière Eco, et Jeanne-d’Albret, à Saint-Germain-en-Laye, pour la filière scientifique. Gustave Flaubert, à Rouen, Saint-Just, à Lyon, et l’internat d’excellence de Sourdun complètent le top 5 des ECE, comme Louis-Barthou, à Pau, Ampère, à Lyon, et Saint-Paul, à Lille, pour les ECS.

Ecoles d’ingénieur

Pour les écoles d’ingénieur ,la domination de Ginette, à Versailles, reste sans partage. L’école se classe en tête dans les trois principales filières: Maths et Physique (MP), Physique et Chimie (PC) et Physique et sciences de l’ingénieur (PSI). Quatre autres établissements font figure de leaders toutes catégories des prépas ingénieurs. Louis-le-Grand, à Paris (5e en MP, 4e en PC et 2e en PSI) et Hoche, à Versailles (4e, 6e, 3e), sont les champions du public, tandis que Aux Lazaristes, à Lyon (3e, 3e, 7e) et Stanislas, à Paris (2e, 5e, 5e), sont ceux du privé.

D’autres lycées obtiennent de très bons résultats dans une ou plusieurs filières. Parmi eux, citons Blaise-Pascal à Orsay, une prépa publique qui se classe 6e en MP, 14e en PC, et 9e en PSI, Le Parc, à Lyon (8e, 9e, 6e), Louis Pasteur, à Neuilly (7e, 7e, 18e) et Condorcet à Paris (9e, non classé, 7e)

Normale Sup

Trois filières existent pour les élèves souhaitant intégrer une École normale supérieure (ENS): A/L (lettres), B/L (lettres et sciences sociales), et LSH (lettres et sciences humaines). Les établissements parisiens trustent le haut du tableau et la majorité des places aux concours. Le grand gagnant est Henri-IV, à Paris, en tête dans les trois catégories. Il est suivi pour la section A/L par Louis-le-Grand, à Paris, Le Parc, à Lyon, et Condorcet, à Paris.

Le dauphin de la section B/L se nomme pour sa part Janson-de Sailly, toujours à Paris, suivi par Thiers, à Marseille, et Le Parc, à Lyon. Le lycée Lakanal de Sceaux se classe 5e. Enfin, en LSH, c’est Fénelon qui montre sur le podium, talonné par Condorcet. Le top 5 est complété par Chateaubriand, à Rennes, et Claude-Monnet, à Paris.

LIRE AUSSI:

» Les recruteurs préfèrent les diplômés passés par une prépa

» Les prépas dans le viseur du gouvernement

» La prépa n’est plus la voie royale pour les écoles de commerce

 

cb1765cc-775d-11e2-8806-79fc77f0a67a-493x328-300x199Le lycée Henri-IV, à Paris, domine le classement des prépas littéraire

____________________________________________________________________________

POUR LES PARENTS :

Bonjour ,

Vous trouverez ci-joint l’information avec une action de recrutement de l’entreprise BOUYGUES BATIMENT sur le métier de technicien/ne conducteur/conductrice de travaux.

Une réunion d’information collective à lieu à la Maison de l’Emploi/Cité des Métiers le mercredi 13 Février 2013 à 14h30 pour le métier de technicien/de conducteur/conductrice de travaux.

 Nous vous demandons de biens vouloir inscrire les personnes intéressées auprès de l’accueil de la Cité des Métiers au 01 34 82 82 61.

Merci

Cordialement,

Mme Audrey LUCAS
Chargée d’Accueil
Cité des Métiers de Saint-Quentin-en-Yvelines
1 rue des Hêtres – Zone d’activité de la Couldre

78190 TRAPPES

www.citedesmetiers.sqy.fr  
Tél : 01 34 82 33 83

Port : 06 78 82 28 94

______________________________________________________________________________________________________________________

du site de PeepSup
Mercredi 23 janvier 2013

 

Depuis de nombreuses années, Peep Sup demande la mise en oeuvre d’un dispositif de caution conventionnée en faveur des étudiants, pour faciliter leur accès à un logement, y compris dans le parc privé.

Après la publication ce matin d’un rapport du Conseil Economique Social et Environnemental sur le logement des jeunes, préconisant un dispositif universel de couverture des risques locatifs, c’est au tout du Président de la République, lors de ses vœux à la jeunesse, de promettre la création « d’une garantie universelle et solidaire des risques locatifs« .

Peep Sup se félicite de ces annonces, et en espère une concrétisation rapide.

______________________________________________
Mercredi 16 janvier 2013

 

La demande d’aide financière et/ou de logement en résidence universitaire fait l’objet d’un dossier social étudiant (D.S.E.).

Ce dossier est constitué par Internet, en se connectant sur le site du centre régional des œuvres universitaires et scolaires (CROUS) qui se trouve dans l’académie dont relève l’établissement où est inscrit l’étudiant au moment de sa demande.

Les coordonnées des CROUS sont accessibles sur le site du centre national des oeuvres universitaires et scolaires http://www.cnous.fr.

La demande peut se faire à partir du 15 janvier et au plus tard le 30 avril 2013. Au-delà de cette date, l’étudiant devra prendre contact avec le CROUS de l’académie où il est scolarisé.
_______________________________
Samedi 12 janvier 2013

Peep Sup a reçu le samedi 12 janvier 2013 Denis LAPERT, Directeur de Telecom Ecole de Management, pour échanger sur l’amélioration de l’insertion sociale dans l’enseignement supérieur.

Son école de  by Giant Savings Extension » href= »http://peepsup.over-blog.com/# »>commerce, établissement public, accueillait à la rentrée 2012 plus de 50% d’étudiants boursiers. En l’espace de trois ans, l’école est passée de 20% à 50% d’étudiants boursiers en première année.

Avec comme corollaire le fait que le financement des boursiers coûte à l’école 30% de son budget opérationnel, avec 1 million distribué en bourses (2500 euros par an et par étudiant en moyenne) auquel s’ajoute une dispense des frais de scolarité (5000 euros par an).

Si l’Etat s’acquitte au travers de sa subvention publique d’une grande partie des coûts, l’école est confrontée aux effets de cette réussite sociale, au regard de la progression du nombre de boursiers.

Pour répondre à cette problématique, et à l’heure où notre pays ne manque pas d’imagination pour créer de nouvelles taxes, et où il se ferme aux étudiants étrangers, Denis Lapert propose de créer un système bonus-malus social pour encourager la diversité dans les grandes écoles et les universités.

Les établissements accueillant moins de 30% d’étudiants boursiers paieraient un malus dont les sommes seraient reversées aux bons élèves de l’ouverture sociale.

Voilà une proposition qui a le mérite de relancer un débat qui n’a pas eu toute la place qu’il méritait lors des assises de l’enseignement supérieur.

___________________________________

 

logo-peep-300x82

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le 24 janvier 2013

 

La PEEP lance un manifeste*

Pour redonner une place aux parents dans la réforme des rythmes scolaires

 

La concertation au niveau local doit avoir lieu et prendra du temps. Le plus compliqué et le plus difficile dans cette réforme reste sa mise en œuvre. Nous parents d’élèves, moteurs de cette refonte des rythmes, en sommes parfaitement conscients.

Ainsi, la PEEP lance son manifeste et demande à tous les parents d’élèves, élus des conseils d’école, représentants de parents d’élèves et à toutes les associations de parents d’élèves, de la rejoindre et de signer ce manifeste.

La PEEP appelle à un report de la réforme des rythmes à la rentrée 2014. Il faut du temps pour construire un projet éducatif, pour organiser des activités périscolaires et pour le faire correctement, dans l’intérêt des élèves.

La PEEP demande également que les conseils d’école soient systématiquement consultés avant que toute proposition d’un nouvel aménagement du temps scolaire soit transmise au DASEN (Directeur Académique des Services de l’Education Nationale). Les représentants de parents, membres à part entière de la communauté éducative, veulent être de vrais acteurs dans cette réforme.

Manifeste à signer : http://www.peep.asso.fr/petition/rythmescolaire.html

 votez et faites voter … merci !

_____________________________________________________________________________________________________________________

 

voir plus bas toutes les dates des salons édudiants

fleche_034

Responsable PEEP : Xavier PRINTEMPS  –   xavier.printemps@kapsch.net

La journée portes ouvertes du Lycée Descartes de Montigny le Bretonneux   se déroulera

le SAMEDI 26 JANVIER à partir de 9h

  •  Conférence « Entrer en seconde » à 9h, puis à 10h30, par Madame Le Proviseur
  • Conférence « La classe préparatoire PCSI-PC Lycée Descartes/UVSQ » à 10h30, puis à 14h, par l’équipe pédagogique

Entre 9h et 12h, découverte des filières et des enseignements au lycée, et en particulier :

  • Les enseignements d’exploration en 2nde
  • La série littéraire et l’enseignement « Droit et grands enjeux du monde contemporain »
  • Les séries ES et S, les enseignements de spécialité en Terminale
  • La série STMG et les spécialités proposées
  • Le BTS Assistant de gestion PME-PMI
  • Le chinois au lycée Descartes
  • Les classes à projet artistique et culturel.
  • ____________________________________________________________________________
COMMUNIQUE DE PRESSE

Le 11 janvier 2013

Rythmes scolaires :

contre vents et marées…

Le ministre de l’Education, Vincent Peillon, en déplacement à Brest dans une école qui pratique la semaine de 4,5 jours depuis 2009, a réaffirmé que le texte de décret relatif à l’aménagement du temps scolaire dans les écoles primaires sera publié très prochainement sans être modifié. Ni l’avis du conseil supérieur de l’éducation (CSE), ni même les diverses remarques des membres de la communauté éducative, ne seront donc pris en compte. Ce texte qui ne satisfait personne devra être appliqué, dès septembre 2013, et organisera la nouvelle vie des 53 000 écoles de France et de leurs 6,7 millions d’élèves.

La PEEP déplore que sur un sujet qui touche de si près la vie des familles et leur organisation, les fédérations de parents d’élèves aient été si peu consultées et qu’aucune table ronde rassemblant les divers acteurs de cette réforme n’ait été organisée. C’est bien dommage, car les responsables associatifs des écoles devront dès maintenant organiser la mise en oeuvre de ces nouveaux rythmes en concertation avec les parents, les maires, les enseignants et les représentants de l’éducation nationale.

La PEEP prend acte que cette réforme se fera « à marche forcée », sans les parents… Elle demande que les conseils d’école, instances d’information et de décision, qui rassemblent la communauté éducative de chaque école, soient systématiquement consultés. Elle réaffirme qu’il est préférable de prendre son temps pour l’aménagement des rythmes scolaires plutôt que d’agir dans la précipitation.

La PEEP, toujours à l’écoute des parents, saura apporter son soutien aux responsables associatifs et aux maires pour organiser ces nouveaux temps à l’école de manière pragmatique et efficiente dans le seul intérêt des élèves.

www.peep.asso.fr

Fédération PEEP

89 boulevard Berthier
75847 Paris cedex 17

 

bar046bar046

 

Admission POSTBAC

http://www.admission-postbac.fr/index.php?desc=formations

 http://www.admission-postbac.fr/

 

Aujourd’hui, la majorité des inscriptions se fait via un site unique, www.admission-postbac.fr, ouvert dès le 3 décembre 2012. Mais gare aux erreurs : la procédure est stricte.

Admission-postbac : le calendrier complet des inscriptions sur APB

 

LUNDI 3 DÉCEMBRE 2012
Ouverture pour les candidats du site d’information www.admission-postbac.fr version 2013.
DU DIMANCHE 20 JANVIER AU MERCREDI 20 MARS 2013
Formulation des vœux par les candidats.
MARDI 2 AVRIL 2013
Date limite de modification des dossiers (saisie de notes, lettres de motivation…), de validation et d’impression des fiches de vœu.
Date limite de l’envoi des dossiers papier.
DU MARDI 7 MAI AU JEUDI 9 MAI 2013
(L’information est donnée avant cette date pour les saisies déjà effectuées par les établissements)
Consultation, par les candidats, de la réception par les établissements destinataires de leur(s) dossier(s) de candidature.
JUSQU’AU VENDREDI 31 MAI 2013
Classement des vœux des candidats.
DU JEUDI 13 JUIN AU MECREDI 17 JUILLET 2013

Phases d’admission :

fleche-rouge Première phase : jeudi 13 juin 2013 à 14 heures.
Réponse des candidats avant le 18 juin 2013 à 14 heures.
fleche-rouge Deuxième phase : jeudi 27 juin 2013 à 14 heures.
Réponse des candidats avant le 2 juillet 2013 à 14 heures.
fleche-rouge Troisième phase : dimanche 14 juillet 2013 à 14 heures.
Réponse des candidats avant le 17 juillet 2013 à 14 heures.
VENDREDI 28 JUIN 2013 À 14 HEURES
Début des vœux de la procédure d’admission complémentaire.
SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2013
Fin de la procédure complémentaire et de la gestion des listes d’attente.

Jusqu’au 31 août,  le délai de réponse pour le candidat est d’une semaine. À partir du 1er septembre, le délai de réponse est de 24 heures. Pour l’académie de la Réunion, le délai de réponse passe à 24 heures dès le 18 août.

_____________________________________________________________________________________________________________________

Les écoles qui inscrivent hors APB 

Certaines formations ne sont pas sur Admission-postbac. Voici un point sur les procédures de sélection et les dates d’inscription pour les écoles qui inscrivent encore.

 

Toutes les écoles n’ont pas rallié le système uniqued’APB. Plusieurs établissements font bande à part, notamment Dauphine, les instituts’études politiques, la plupart des écoles de commerce postbac, une poignée d’écoles d’ingénieurs postbac, quelques écoles d’art, les écoles sanitaires et sociales, ainsi que des formations en apprentissage. Si une partie de ces écoles ont déjà clôturé leurs inscriptions,pour toutes les autres, il est encore temps, en se dépêchant, de s’inscrire. Certains établissements organisent des épreuves de sélection jusqu’au mois de juin, voire au-delà.  Mais attention, ne tardezpas trop, car plus vous attendrez,moins vous aurez le choix.

articles dans l’Etudiant
Les IEP
Il existe neuf IEP (instituts d’études politiques) situés à Aix-en-Provence, Bordeaux, Grenoble,Lille, Lyon, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Il faut savoir que Sciences po Paris dispose de six antennes en régions (Dijon, LeHavre, Menton, Nancy, Poitiers,Reims), où certains étudiants effectuent leur premier cycle avant de rejoindre Paris en master. Tous les IEP recrutent après le bac.Ceux de régions (et pas Paris)recrutent aussi après un bac+ 1. Attention : le concours de Sciences po Paris change en 2013, et tous les IEP devraient se retrouver sur APB à cette date. Voici la procédure à suivre pour entrer en IEP (sauf à Bordeaux, où la procédure est close depuis le18 mars).
La sélection
À Sciences po Paris, il existe plusieurs voies d’accès : sur concours,mention «Très bien», internationale. Le concours comporte quatre épreuves écrites : une épreuve de culture générale, une épreuve d’histoire, une épreuve à options (au choix : littérature,sciences économiques et sociales,mathématiques) et une épreuve de langue vivante. Les admissibles doivent passer un oral. Le taux de sélection est de 11 %.
Concours commun
Six IEP organisent un concours commun (Aix-en-Provence, Lille,Lyon, Rennes, Strasbourg et Tou-louse), avec trois épreuves écrites :une épreuve d’histoire, une dis-sertation sur des questions contemporaines et une épreuvede langue vivante. La moyenne au bac est aussi prise en compte. Le taux de sélection est de 11 % aussi.Sciences po Grenoble : épreuve sur un ouvrage d’histoire contemporaine et épreuve de langue. Le taux de sélection est de 12,2 %.
Comment s’inscrire ?
Sciences po Paris. Dates : jusqu’au 24 mai. Infos :http://admissions.sciences-po.fr/calendriers. Dates :jusqu’au ??  Infos : http://cc.iep.fr.IEP de Grenoble. Dates :? ? . Infos : www.sciencespo-grenoble.fr.
Les écoles de commerce
Environ 200 écoles de commerce consulaires ou privées, proposant des formations de deux à cinq ans, ne figurent pas sur Admission post-bac. Celles en quatre ou cinq ans séduisent …..
 ____________________________________________________________________________________________________________________

Palmarès 2012-2013 des grandes écoles de commerce

fichier pdf Palmarès 2012.2013 des grandes écoles de commerce

les écoles qui ne sont pas sur APB : les écoles de commerce

Pourquoi faire un détour quand on peut accéder à des écoles de commerce directement après le bac ? Sachez que la quasi-totalité d’entre elles n’utilise pas la procédure APB. (admission-postbac)

 

La majorité des écoles de commerce n’est pas sur Admission postbac. Nous vous présentons ici les quatre principaux concours communs de ces écoles et leurs modalités d’admission.
Le concours Sésame

Le concours Sésame réunit sept écoles préparant à un diplôme visé à bac+4 ou bac+5. Ces formations sont réputées pour leur orientation inter­nationale. Les épreu­ves de lan­gues ont une place centrale. Si ce sont surtout des bacheliers ES et S (respecti­ve­ment 60 % et 36 %) qui intègrent les écoles de ce concours, les bacheliers littéraires – qui sont peu nom­breux à tenter leur chance – réussissent très bien.

En 2012, ils ne représentaient ainsi que 2 % des ­can­didats. Ces établissements proposent plus de 17 parcours internationaux différents, que les candidats choisissent au moment de leur inscription aux épreuves.

fleche-rougeLes écoles concernées

Les sept écoles du concours Sésame sont :

- BBA ESSEC à Cergy-Pontoise,
CESEM à Reims (10 programmes binationaux) du groupe Reims Management School,
CESEMED à Marseille du groupe Euromed ,
EBP Inter­national à Bordeaux (de BEM, Bordeaux Management School),
EM Normandie au Havre et à Caen,
ESCE à Lyon et à Paris,
BSc in International Business (ex-IFI) de Rouen Business School.

fleche-rougeLes épreuves en bref

 

Chaque école affecte ses ­propres coefficients aux épreuves écrites et organise ses épreuves orales. Un bon niveau en langue est indispensable mais pas primordial. En effet, les points sont également répartis entre les trois volets des écrits : un tiers pour la logique (logique numérique, arith­métique et mathématiques), autant pour l’analyse-synthèse (questions à partir d’un dossier) et pour les langues.

Inscriptions de janvier à fin mars 2013. Tarif : 215 € pour une candidature, 25 € (tarif 2012) par candidature supplémentaire. www.concours-sesame.net.

Le concours Accès
Trois écoles, dépendant d’universités catholiques reconnues par l’État et délivrant un diplôme bac+5 avec le grade de ­master, sont accessibles par le concours Accès :

- ESSCA à Angers et Paris,
IESEG à Lille et Paris,
ESDES à Lyon.

Ce concours est une alternative au système des prépas et des ESC et peut mener à de grandes écoles de management.

fleche-rougeLes épreuves en bref

Les écoles appliquent leurs propres coefficients aux écrits et organisent les oraux. Au menu : synthèse, anglais, raisonnement logique et mathématique, LV2 (option), ouverture culturelle. Inscriptions de janvier à fin mars.

Tarif : 120 € pour une candidature, 80 € par école présentée.

 

Le concours PASS

Le concours PASS donne accès à quatre écoles en quatre ans délivrant un diplôme visé par le ministère de l’Enseignement supérieur : l’ESPEME Lille et Nice (programmes Bachelor de l’EDHEC), l’ECE Bordeaux et Lyon (programmes du groupe INSEEC).

fleche-rougeLes épreuves en bref

Les épreuves se déroulent sur une seule jour­née. Au menu : culture internationale, logique, anglais, revue de presse, seconde langue vivante et entretien de motivation. Les dates d’inscription varient selon les villes, renseignez-vous sur www.concours-pass.com.

Tarif :190 € pour les quatre écoles.

Le concours TEAM
Le concours TEAM donne accès à des écoles en cinq ans, délivrant un diplôme visé ou un titre certifié de niveau II (équivalent bac+3/4) :

- ESAM Paris,
ICD Paris et Toulouse,
IDRAC Lyon,
ISTEC Paris.

Tarif : 210 € (en 2012). www.concours-team.net.

D’autres concours
L’ESG, l’EBS, l’EDC et l’IPAG (en cinq ans, grade master) à Paris, l’INBA à Troyes et l’IECG à La Rochelle (bac+4) organisent leurs propres concours.

L’EBS et l’ESG recrutent dès 2013 au sein du concours Link. Chaque école organise les épreuves d’admission : compréhension, analyse et calcul ; anglais ; éco ou maths ou LV2. Puis des entretiens se déroulent dans chaque établissement.

Les sept ISEG Business School recrutent sur concours Prism. Taris : 50 €.
Atout+3 réunit les Bachelors en trois ans de 10 grandes écoles de commerce. Tarif : 130 € et 30 € par école pour les oraux. www.concours-atoutplus3.com.

Nous recherchons des parents pour constituer (ou compléter) nos listes dans les lycées de Montigny le Bretonneux          contact 06 51 84 43 46  Merci. (nous vous proposerons une formation donnée par des parents PEEP)

et dans les écoles recherche parents pour constituer également des listes PEEP

Pour toutes infos sur la PEEP de Montigny le Bretonneux veuillez contacter : peepmontigny@outlook.com

CITE DES METIERS SAINT QUENTIN EN YVELINES

fichier pdf CDM-jan-mars2013 (2)  programme : évènements, métiers, ateliers ……..

_______________________________

 

 

Coloque « L’énigme du suicide à l’adolescence » le 6 octobre 2012 à Paris  

Fréquents dans l’adolescence, rares dans l’enfance, les tentatives de suicide
apparaissent souvent comme un appel à l’aide ou comme un pari dont
l’énigme est celle du désir de mort, de sa  représentation,
et de la fonction de sa mise en acte. Si la mort n’est pas «pensable »
comme expérience intime, dans la mesure où l’échéance de l’évènement  suspend
sa possibilité, la mort des adolescents, elle, ne cesse au contraire de
provoquer (avec la culpabilité), le désir de comprendre.

Pourquoi cet acte ? À qui est-il destiné ? De quels types de malaises subjectifs relève-t-il ?

Pour information et diffusion, nous vous communiquons ci-joints le programme et le bulletin d’inscription du colloque CILA :
« L’énigme du suicide à l’adolescence »

Renseignements et inscriptions : colloque-enigmedusuicide@laposte.nethttp://www.cila-adolescence.com/

fichier pdf colloque cila suicide programme   fichier pdf colloque cila suicide bulletin

___________________________________________________________

fleche_034voir nos articles plus bas

                            Refondons l’école de la République

La concertation sur la refondation de l’École de la République a été lancée jeudi 5 juillet 2012 par le Premier ministre.

Quatre groupes de travail ont été créés : la réussite scolaire pour
tous, les élèves au coeur de la refondation, un système éducatif juste
et efficace et des personnels formés et reconnus.

Les parents sont représentés par l’APEI (écoles libres/privées) LA PEEP et la FCPE pour le public.

REFONDONS L’ECOLE DE LA REPUBLIQUE

La concertation sur la refondation de l’École de la République a été lancée jeudi 5 juillet 2012 par le Premier ministre.

Quatre groupes de travail ont été créés :

  1. la réussite scolaire pour tous
  2. les élèves au coeur de la refondation
  3. un système éducatif juste et efficace
  4. des personnels formés et reconnus.

La PEEP fait partie des membres de la concertation et s’attachera à défendre l’intéret des enfants et des familles.     

 

      Modifications des vacances de la Toussaint

 Une première mesure a d’ores et déjà été prise, dans l’urgence, par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault : le rallongement des vacances de la
Toussaint.

La fédération PEEP dénonce « le bricolage » de ce calendrier scolaire :
Le CSE (Conseil Supérieur de l’Education) (PEEP et FCPE pour le public) du 28 juin a décidé de prolonger de deux jours et demi les vacances de la Toussaint et  
Le ministre de l’Education nationale a entériné ce vote. La PEEP a voté « contre » ce projet de calendrier qui ne permet pas un véritable
rattrapage de ces deux jours et demi et qui ne respecte pas l’alternance  7 semaines de cours – 2 semaines de vacances.

 

Ainsi, les élèves devront travailler jusqu’au 5 juillet alors que nous pouvons constater, que fin juin, plus aucun élève du second degré n’est
présent dans un établissement scolaire.   

 

Rattrapage  illusoire donc. De la même manière, les mercredis 3 avril et 22 mai après-midi, autres journées de compensation, seront difficilement mis en
place dans les collèges et lycées.

 

La France a été reconnue comme l’un des pays européens ayant le nombre de jours d’Ecole le plus faible. Alors que les premières paroles de nos
plus hauts responsables pouvaient laisser croire que l’on allait réellement ouvrir le dossier des rythmes scolaires, voilà que la première mesure phare octroie aux élèves et aux professeurs, deux jours de vacances supplémentaires ! Les parents peinent à comprendre…

 

Il y a une véritable nécessité à réformer en profondeur les rythmes scolaires, la durée des temps de travail et de présence en classe. Mais
cette réforme passe par de la concertation, de la patience et de la sagesse, en laissant du temps au temps.

 

Si le ministre de l’Education nationale souhaite réintroduire de la confiance dans le système, il faut qu’il entende tout le monde, sans
esprit partisan ou corporatiste car nos enfants ne méritent pas des réformes bricolées.

 

Pour les parents, la seule et unique véritable urgence est l’assurance que leurs enfants disposeront, dès le premier jour de classe, de tous
leurs professeurs dans des classes moins surchargées. Seules véritables conditions de succès et de rentrée réussie.

Participez au débat !    

Pour suivre l’évolution de cette concertation et pour y apporter votre contribution, cliquez ici
Début octobre, à la fin de la concertation, le comité de pilotage présentera le rapport « Refondons l’École ».
Vous pouvez aussi déposer vos remarques dans la boite de dialogue ci-dessous.
peeplv@live.fr
_____________________________________________

 

Circulaire du 19/11/1985

·

Circulaire 91-089 du 12/04/1991

 

Conseil Départemental de l’Education nationale (C.D.E.N.)  LES PARENTS PEEP SONT  PRESENTS AU CDEN

Composition

Membres de droit :

Les présidents : le préfet, commissaire de la République et le président du Conseil général. Les viceprésidents

: I’inspecteur d’académie qui peut suppléer le préfet et un conseiller général pour le président

du Conseil général.

Les présidents et vice-présidents ne participent pas au vote.

Il se réunit sur convocation et ordre du jour conjoints des deux présidents ou sur convocation d’un des

présidents sur un ordre du jour relevant de sa compétence. Les présidents le convoquent sur demande

des deux tiers des membres et un ordre du jour déterminé. Toute question proposée par la majorité des

membres est inscrite à l’ordre du jour. Il se réunit au moins deux fois par an. Le conseil adopte son

règlement intérieur.

Le quorum est de la majorité de ses membres.

30 autres membres titulaires :

- 10 membres représentant les communes, le département et la Région : quatre maires, cinq conseillers

généraux, un conseiller régional.

- 10 membres représentant les personnels titulaires de l’Etat exerçant leurs fonctions dans les services

administratifs et les établissements d’enseignement et de formation des premier et second degrés situés

dans le département. Ils sont désignés par le préfet, sur proposition des syndicats représentatifs au plan

départemental, auprès de l’I.A. Les élections aux commissions paritaires servent de référence. Les

sièges sont répartis selon la règle de la représentation proportionnelle avec répartition des restes à la

plus forte moyenne.

- 10 membres représentant les usagers dont sept parents d’élèves, 1 association complémentaire de

l’enseignement public, 2 personnalités qualifiées. Ils sont désignés par le préfet mais comme pour les

personnels, c’est l’I.A. qui transmet les propositions des associations. La représentativité des parents est

appréciée en fonction du nombre de voix obtenues lors des élections des parents d’élèves dans les

instances représentatives des établissements scolaires.

Pour chaque titulaire, il est procédé, dans les mêmes conditions à la désignation d’un membre suppléant.

Le suppléant ne peut siéger ou être présent qu’en l’absence du titulaire.

Membres consultatifs :

Un délégué départemental de l’Education nationale (DDEN) et toute personne invitée par l’un des

présidents ou vice-présidents.

La durée du mandat est de trois ans. Tout membre qui perd la qualité en raison de laquelle il a été

nommé perd sa qualité de membre du conseil.

Compétences

Le C.D.E.N peut être consulté, donner des avis ou formuler des voeux dans tous les domaines

concernant l’organisation et le fonctionnement du service public d’enseignement dans le département ou

l’académie. Il est obligatoirement consulté sur :

- la répartition entre les communes intéressées, à défaut d’accord entre celles-ci, des charges des écoles

maternelles, des classes enfantines et des écoles élémentaires publiques ;

- la répartition des emplois dans les écoles publiques (carte scolaire) ;

- le règlement type départemental des écoles maternelles et élémentaires ;

- la structure pédagogique, les modalités d’attribution des moyens en emplois et financiers, les

investissements et subventions prévus pour les collèges ;

- le montant de l’indemnité de logement allouée dans chaque commune aux instituteurs ;

- l’organisation et le fonctionnement des transports scolaires…

Bonjour ,

Les résultats sont maintenant définitifs : 96,1% de réussite au baccalauréat;
Des résultats plus précis seront rapidement disponibles sur le site.
Bien cordialement …et bonnes vacances
Michèle Perrot

Proviseur lycée DESCARTES
PEEP

COMMUNIQUE DE PRESSE

Destinataires : presse, institutionnels, CA, UA, AD, APE.

Le 11 juillet 2012

Hausse des frais universitaires :

« l’automne » risque d’être plus difficile pour les familles d’étudiants

 

 

PEEP-Sup, section des parents d’étudiants de la Fédération PEEP, manifeste son inquiétude devant la hausse des différents frais
auxquels seront confrontées les familles dont les enfants font des études supérieures.

  • + 2,26 % pour les droits de scolarité en licence,
    + 2,04 % en master, + 2,15 % en doctorat et + 2,05 % en diplôme d’ingénieur,
  • + 9,4 % pour le droit annuel de participation aux dépenses de médecine préventive,
  • + 1,64 % annoncés pour le ticket de restaurant universitaire.

D’autant plus que ces frais avaient déjà connu des augmentations lors des rentrées précédentes.

La volonté du ministère d’uniformiser les hausses des droits de scolarité quel que soit le niveau, génère même une hausse plus
importante cette année en licence (+ 1,7 % en 2010 et 2011).

La hausse du ticket repas va pénaliser encore plus les jeunes et leurs familles. Rappelons que sur les dix dernières années, le tarif du repas étudiant a augmenté de 27 % quand l’inflation n’était que de  17 %.

Si pour les boursiers la revalorisation de 2,1 % des bourses va contribuer à améliorer leur situation (car non concernés par la
hausse des frais d’inscription), celle de tous les autres étudiants va forcément se dégrader.

Il en est de même pour leurs familles, à l’heure où la refonte envisagée de l’APL (Aide personnalisée au logement) et de la demi-part fiscale va pénaliser lourdement une grande majorité d’entre elles.

Suivre des études supérieures serait-il devenu un luxe inaccessible alors que l’on demande aux jeunes d’être de plus en plus qualifiés pour entrer dans la vie active ? PEEP-Sup demande aux pouvoirs publics de prendre en compte les difficultés des familles en leur épargnant tous ces frais supplémentaires qui viennent s’ajouter d’année en année. Car, ne l’oublions pas,  « l’éducation n’est pas une dépense, c’est un investissement » pour l’avenir de notre pays.

 

 

 

_____________________________________________________________________________________

VOIR NOS ARTICLES PLUS BAS

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

  Le  28 juin 2012

 

LA PEEP dénonce « le bricolage » de ce calendrier scolaire

Le CSE  (Conseil Supérieur de l’Enseignement) d’aujourd’hui a adopté le vœu de la   FCPE de prolonger de deux jours et demi les vacances de la
Toussaint et le   ministre de l’Education nationale a entériné ce vote. La PEEP a voté  
« contre » ce projet de calendrier qui ne permet pas un véritable rattrapage de ces deux jours et demi et qui ne respecte pas l’alternance 7   semaines de cours – 2 semaines de vacances.

 

Ainsi,  les élèves devront travailler jusqu’au 5 juillet alors que nous pouvons  constater, à ce jour, que plus aucun élève du second degré
n’est présent dans  un établissement scolaire. Rattrapage illusoire donc. De la même manière, les   mercredis 3 avril et 22 mai après-midi, autres journées
de compensation,  seront difficilement mis en place dans les collèges et lycées.

 

La  France a été reconnue comme l’un des pays européens ayant le nombre de jours   d’Ecole le plus faible. Alors que les premières paroles de nos
plus hauts  responsables pouvaient laisser croire que l’on allait réellement ouvrir  le   dossier des rythmes scolaires, voilà que la première mesure phare
octroie aux  élèves et aux professeurs, deux jours de vacances supplémentaires ! Les  parents peinent à comprendre…

 

Il  y a une véritable nécessité à réformer en profondeur les rythmes scolaires,  la durée des temps de travail et de présence en classe. Mais
cette réforme  passe par de la concertation, de la patience et de la sagesse, en laissant du  temps au temps.

 

Si le ministre de l’Education nationale souhaite réintroduire de la confiance  dans le système, il faut qu’il entende tout le monde, sans
esprit partisan ou corporatiste car nos enfants ne méritent pas des réformes bricolées.

 

Pour les parents, la seule et unique véritable urgence est l’assurance que leurs  enfants disposeront, dès le premier jour de classe, de tous leurs
professeurs  dans des classes moins surchargées. Seules véritables conditions de succès et  de rentrée réussie.

www.peep.asso.fr

 

Fédération PEEP

89 boulevard Berthier

75847 Paris cedex 17

VOIR NOS ARTICLES PLUS BAS

fleche_034

21 juin 2012

Calendrier scolaire 2012

La PEEP demande sa non
modification dans l’intérêt des élèves

La PEEP, présente hier à la CSL (Commission spécialisée lycée), a noté comme les
  autres représentants à cette commission, qu’aucun consensus sur le calendrier
  scolaire n’a émergé de cette réunion si ce n’est le constat partagé de la
  difficulté de sa mise en œuvre.

La proposition du ministère de rallonger de deux jours et demi les vacances de
  la Toussaint, dès la prochaine rentrée, crée plus de problèmes qu’elle n’en
  résout en termes de rythmes. En effet, il est essentiel que les deux jours de
  vacances supplémentaires soient récupérés par les élèves si l’on ne souhaite
  pas alourdir l’année scolaire.

Or, les possibilités de récupération de ces journées sont plus que restreintes.
  La proposition du ministère de décaler d’une journée, au mois de juillet, le
  départ des élèves – alors qu’ils ne sont plus présents depuis plusieurs
  semaines dans les collèges et les lycées ! – n’est de toute évidence pas une
  solution pertinente, pas plus que celle qui serait de faire venir les élèves
  un mercredi.

La PEEP tient à exprimer son regret de ne pas voir dans la proposition de
  calendrier 2012, une meilleure prise en compte de l’alternance 7 semaines de
  cours suivies de 2 semaines de congés, pilier des rythmes biologiques de
  l’enfant.

La PEEP rappelle que le débat sur les rythmes scolaires doit se faire de manière
  globale, dans la concertation et la sérénité.

 

LES RENDEZ-VOUS DE L’ÉTÉ A LA CITE DES METIERS DE SQY

JOURNEES D’INFORMATION

  • LA MEDIATION : LUNDI 2 JUILLET DE 10H à 12H

Animée par
Le Centre Yvelines Médiation

 

· DIF ET PORTABILITE DU DIF, MODE D’EMPLOI: MARDI 3 JUILLET DE 10H à 12H  Animée par
OPCALIA

 

· LE SERVICE CIVIQUE : JEUDI 5 JUILLET DE 10H30 à 12H

Animée par
La Direction Départementale De La Cohésion Sociale Des Yvelines

 

· LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE : LUNDI 9 JUILLET DE 9H30 à 12H30  Animée par Le CNAM

 

TRAVAILLER AUTREMENT

  • LE TRAVAIL
    EN TEMPS PARTAGE :
    MARDI 10 JUILLET DE 10H à 12H

Animée par
Cadres De Direction Multi-Employeurs

 

ATELIERS

  • LE MARCHE CACHE : MARDI 3 JUILLET DE 14H à 16H

Animée par
Le CIBC 78

 

  • LES RESEAUX SOCIAUX : MARDI 17 JUILLET DE 14H0 à
    16H

Animée par
Le CIBC 78

 

Nous vous
remercions de relayer cette information auprès de votre équipe et de votre
public.

Pour tout
renseignement complémentaire n’hésitez pas à nous contacter.

 

L’équipe
Cité des Métiers

Cité des métiers de St Quentin-en-Yvelines

1 rue des Hêtres – Zone d’activités du Buisson de la Couldre

78190 TRAPPES

www.citedesmetiers.sqy.fr

Cite.metiers@agglo-sqy.fr

01 34 82 82 61

 

__________________________________________________________________________________

CONGRES DE LA FEDERATION DES PARENTS D’ELEVES DE L’ENSEIGNEMENT PUBLIC (PEEP)

 

federation-peep-4-300x300FEDERATION-PEEP-3-300x300

le ministre de l’éducation nationale avec

La présidente nationale de la Fédération PEEP Valérie Marty

 

FEDERATION-PEEP-2-300x300

 

VOIR NOS ARTICLES PLUS BASfleche_034

2.06.2012

Devant la Peep, Vincent Peillon dit vouloir « faire évoluer la notation »

Le  ministre de l’Education natio­nale, Vincent Peillon, a dit samedi vou­loir « faire évoluer la nota­tion » des élèves, esti­mant que
l’évaluation sco­laire était source de trop de « souf­france » à l’école, lors de l’assemblée géné­rale de la Peep, seconde fédé­ra­tion de
parents d’élèves.

« Nous  sommes le pays où la note sert tou­jours de sanc­tion et jamais d’encouragement (…). Nos élèves ne sont pas heu­reux comme ils
devraient l’être », a estimé le ministre, face à quelque 130 repré­sen­tants de parents d’élèves réunis à Paris.

« Il  faut faire évoluer la nota­tion pour qu’elle ne soit pas per­çue comme une sanc­tion », a-t-il ajouté, invi­tant à un « chan­ge­ment de
péda­go­gie » afin de pla­cer le « bien-être des élèves » au coeur du pro­jet sco­laire et éviter « l’échec auquel sont confron­tés de
nom­breux élèves ».

Des  décla­ra­tions accueillies avec satis­fac­tion par la pré­si­dente de la Peep, Valérie Marty. « Cela fait long­temps que nous par­lons de ce
pro­blème. Il faut un sytème plus encou­ra­geant, plus per­for­mant. Si on y arrive, beau­coup de choses chan­ge­ront à l’école », a-t-elle
estimé.Interrogé  à l’issue de la ren­contre sur la forme que pour­rait prendre cette « évolu­tion » du sys­tème de nota­tion, M. Peillon a indi­qué vou­loir
mettre en place une « concer­ta­tion » avec les ensei­gnants et les parents d’élèves avant de se prononcer.

Le  ministre  a par ailleurs appelé les parents à « par­ti­ci­per plei­ne­ment » à la « refon­da­tion » de l’école, assu­rant que « l’éducation natio­nale » était « la mai­son com­mune des ensei­gnants,
des élèves et des parents ».

« La  seule pré­oc­cu­pa­tion que nous devons avoir, c’est la réus­site de tous nos élèves », a déclaré le ministre, applaudi par l’ensemble des
par­ti­ci­pants, avant de rap­pe­ler les prio­ri­tés du gou­ver­ne­ment,  dont l’école pri­maire, où 1.000 postes de plus sont pré­vus à la ren­trée, et la for­ma­tion des enseignants.

http://www.bfmtv.com/vincent-peillon-enchaine-les-rencontres-avec-actu28584.html

http://www.boursorama.com/actualites/peillon-veut-faire-evoluer-la-notation-des-eleves-c822094976841b9d37a778885ad19beb

Samedi, à l’assemblée géné­rale de la Peep, deuxième fédé­ra­tion de parents d’élèves, le ministre a insisté sur la néces­sité de « faire évoluer la nota­tion » des élèves. Selon lui, l’évaluation est encore source de trop de « souf­france » à l’école.

«  Il faut faire évoluer la nota­tion pour qu’elle ne soit pas per­çue comme une sanc­tion », a pro­posé Vincent Peillon, invi­tant à un « chan­ge­ment de péda­go­gie ». « Nous sommes le pays où la note [ne
sert] jamais d’encouragement (…). Nos élèves ne sont pas heu­reux comme ils devraient l’être », a sou­li­gné le ministre.

Pour  défi­nir la forme que pour­rait prendre cette « évolu­tion » du sys­tème de nota­tion, le ministre sou­haite une « concer­ta­tion » préa­lable avec les ensei­gnants et les parents d’élèves.

Après les parents d’élèves, Vincent Peillon ren­con­trera cette semaine les syn­di­cats ensei­gnants, qui, mal­gré leur sou­tien au départ de Nicolas Sarkozy, entendent se
mon­trer des « inter­lo­cu­teurs exi­geants » avec le nou­veau gou­ver­ne­ment. Vincent Peillon reçoit ce lundi la FSU, l’Unsa éduca­tion et le Sgen-CFDT.

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Répartition des 1000 postes de professeurs des écoles supplémentaires à la rentrée scolaire 2012

Communiqué de presse

- 20/06/2012

Conformément
à la communication effectuée à l’issue du conseil des ministres du 30 mai 2012 relative aux mesures du changement pour la
rentrée scolaire  2012, le ministère de l’éducation nationale a réparti entre les académies les 1000 emplois de professeurs des écoles
supplémentaires.

Cette répartition a été réalisée selon les critères suivants :
- Le niveau d’encadrement de chaque académie et la variation attendue des effectifs d’élèves ;
- La difficulté sociale et scolaire, de façon à renforcer les académies qui y sont le plus confrontées ;

- La ruralité, de façon à aider les académies dont les territoires
ruraux ont été mis en difficulté par la fermeture de classes.
 Ces  mêmes critères seront utilisés aux niveaux académique et départemental pour répartir cette ressource supplémentaire. Conformément à la 
règlementation, les mesures qui en découlent seront présentées dans les différents comités techniques académiques et départementaux.

Répartition par académie des 1 000 postes de professeurs des écoles supplémentaires à la rentrée scolaire 2012

Académies Répartition
AIX-MARSEILLE 65
AMIENS 25
BESANCON 10
BORDEAUX 65
CAEN 20
CLERMONT-FERRAND 25
CORSE 5
CRETEIL 80
DIJON 20
GRENOBLE 65
GUADELOUPE 5
GUYANE 15
LILLE 30
LIMOGES 10
LYON 65
MARTINIQUE 5
MONTPELLIER 35
NANCY-METZ 10
NANTES 50
NICE 15
ORLEANS-TOURS 40
PARIS 15
POITIERS 35
REIMS 15
RENNES 65
REUNION 15
ROUEN 20
STRASBOURG 15
TOULOUSE 50
VERSAILLES 100
TOTAL 990
Emplois réservés pour Mayotte 10

____________________________________________________________________________________

Yvelines Campus : le Conseil  général fait bouger les jeunes !

rendez-vous nature

Du 10 au 27 juillet prochain, plus de 60 activités sur quatre
sites du département sont proposées gratuitement aux jeunes
de 11 à 17 ans inscrits dans une structure d’animation. Depuis
2006, le dispositif « Yvelines Campus » permet à des
milliers d’adolescents yvelinois d’animer chacune de leurs
vacances.

http://www.yvelines.fr/2012/06/18/yvelines-campus-le-conseil-general-fait-bouger-les-jeunes-2/?utm_source=newsletter-2012-06-19&utm_medium=email&utm_campaign=lettre

 

VOIR NOS ARTICLES PLUS BAS

fleche_034

Bourses nationales d’enseignement du second degré de lycée – année scolaire 2012-2013

 

Dans  le cadre de la campagne de bourses citée en objet, vous avez transmis aux établissements scolaires les imprimés de demande de bourses
nationales d’enseignement du second degré, qu’ils ont mis à disposition des familles, tant en collège qu’au lycée.
 Je vous rappelle qu’il est indispensable que les établissements délivrent un accusé de réception de demande de bourse nationale à toutes les familles ayant
déposé un dossier.
Le formulaire de demande de bourse nationale ainsi que des informations relatives aux conditions d’accès aux bourses nationales d’enseignement du second degré et aux aides exceptionnelles
allouées au titre des fonds sociaux sont disponibles sur internet à l’adresse suivante : http://www.education.gouv.fr, rubrique Lycée/être parent d’élèves au lycée/aides financières au lycée.

Les demandes qui viendraient à être déposées avec ce type de formulaire  devront être traitées comme celles qui auront été établies à l’aide du
formulaire fourni par vos services aux établissements ; elles devront strictement respecter les mêmes règles.
 Toutes les demandes déposées auprès des établissements, même après la date limite, doivent  être transmises au(x) service(s) gestionnaire(s) des bourses nationales

pour l’académie, avec mention de la date de réception dans l’établissement. En effet, conformément aux dispositions du
code de l’éducation, c’est à l’autorité académique qu’il incombe de statuer sur toute décision de refus, notamment lorsque la demande est
déposée hors délai.
La date limite de dépôt des dossiers de
demande de bourse nationale d’enseignement du second degré de lycée pour
l’année scolaire 2012-2013 est fixée au 31 mai 2012.

Je vous demande de bien vouloir veiller à l’exécution de cette instruction
et à me saisir, sous le présent timbre, des difficultés que vous
pourriez rencontrer dans son application.

 

 

Pour le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative
et par délégation,
Le directeur général de l’enseignement scolaire,
Jean-Michel Blanquer

fichier pdf quels métiers pour demainle-villagefichier pdf village de la chimie

___________________________________________

Agenda du Conseil d’administration de la PEEP nationale

MAI 2012

http://www.peep.asso.fr/upload/pdf/AGENDA_MAI2012.pdf

________________________________________________________

LUNDI 14 MAI de 9h30 à 11h00

Réunion d’information sur :

LES MODES D’ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE

A la Cité des métiers de St Quentin-en-Yvelines

Venez
vous informer sur les différents modes d’accueil des jeunes enfants,
les structures existantes sur le territoire, les aides liées aux frais
de garde…

Animé par le CDIFF 78

Merci de vous inscrire par téléphone, par courrier ou sur place.

 

 

Nous vous remercions de relayer cette information auprès de votre équipe et de votre public.

Pour tout renseignement complémentaire n’hésitez pas à nous contacter.

L’équipe Cité des Métiers

 

Cité des métiers de St Quentin-en-Yvelines
1 rue des Hêtres – Zone d’activités du Buisson de la Couldre

78190 TRAPPES

www.citedesmetiers.sqy.fr

Cite.metiers@agglo-sqy.fr

01 34 82 82 61

fleche_034

Pour améliorer l’accueil dans l’enseignement supérieur des jeunes handicapés, la PEEP a écrit au ministre de l’enseignement supérieur, demandant notamment la généralisation effective des référents handicap et l’ouverture des commissions d’affectation post bac aux parents.

 Voir le courrier en cliquant ICI

« La PEEP initie des projets pour

 une école mieux adaptée aux enfants,

 ouverte sur l’extérieur et qui les prépare

  à la société de demain. »

La PEEP agit quotidiennement

 pour que tous les enfants

 aient un enseignement de qualité

 La PEEP défend :

gifanimepuces284 Le principe d’égalité des chances inscrit

 dans le Code de l’Education.

 Boutons-74 Les dispositifs gratuits d’aide et de soutien

 mis en place dans les établissements scolaires.

 gifanimepuces284 L’assouplissement de la carte scolaire

 pour les familles.

 Boutons-74 Les réformes du Lycée et de l’Université.

 gifanimepuces284 La mise en place d’une orientation efficace

 dès le collège.

 Boutons-74 Le développement pertinent

 des nouvelles technologies d’information

 et de communication.

  gifanimepuces284La réelle mise en application des cycles

 dans le primaire.

 Boutons-74 La promotion de la lecture, base de tous

 les apprentissages.

 gifanimepuces284Un meilleur apprentissage des langues vivantes

 de l’école jusqu’au lycée.

boutons74 Une évaluation des résultats scolaires basée

  sur une vision positive de l’élève.

 gifanimepuces284 La refonte d’un calendrier scolaire annuel

 respectueux des rythmes de l’enfant.

 Boutons-74 La scolarisation en milieu ordinaire des enfants

 malades et/ou porteurs de handicap.

 gifanimepuces284 La mise en place d’une véritable politique

 de santé scolaire.

 Boutons-74 La prévention de la violence

  sous toutes ses formes.

« La PEEP, force de proposition,

 fédère les parents dans le seul intérêt

 des enfants. »

mg-uiz-70

 

             boutons110

ETUDIANTSalon de l’apprentissage et de l’alternance de Paris

Du 13 au 15 janvier 2012 de 10h00 à 18h00. Entrée : 6 €.

Parc des expositions – Paris – Porte de Versailles – Pavillon 2 – Niveau 1 1, place de la Porte-de-Versailles
75015 Paris

 Demandez votre invitation gratuite au salon Salon de l’apprentissage et de l’alternance de Paris

 

Trois journées pour que l’alternance n’ait plus de secret pour vous : ses contrats, ses diplômes, ses formations et ses métiers…

Ce salon vous apporte toutes les informations dont vous avez besoin.

Des entreprises, des organisations professionnelles, des institutionnels, des établissements de formation (CFA, universités, grandes écoles, lycées, écoles spécialisées, etc.) se mobilisent pour vous informer. 

 ________________________________________________________________________________________________________ 
 

etudiant-1  Salon des Formations Artistiques

         Les 27 et 28 janvier 2012 de 10h à 18h.
Parc des expositions – Paris – Porte de Versailles – Pavillon 81, place de la Porte-de-Versailles 75015 Paris

Deux jours pour découvrir des filières, des diplômes artistiques.

Demandez votre invitation gratuite au salon Salon des Formations Artistiques
 
 
Cette manifestation est une véritable opportunité d’approcher les représentants des filières de formations dans ce domaine. Que vous souhaitiez devenir graphiste, styliste, designer, architecte, comédien, ou bien que vous vous destiniez à la communication ou à la culture, à la musique ou à l’audiovisuel, vous y trouverez les informations nécessaires à votre choix d’orientation. Des écoles d’arts plastiques, d’arts appliqués ou d’arts décoratifs, de spectacle vivant, de mode, d’audiovisuel ou encore de design et de multimédia se présentent à vous. Les spécialistes de ce secteur attractif vous détaillent les cursus, les diplômes porteurs et les métiers les plus en vogue.# # Des conférences sur les études et les métiers d’art compléteront votre information: posez vos questions aux enseignants et aux professionnels venus témoigner. Ils vous parleront métiers, expériences, formations, stages, etc.
 
  _______________________________________________________________________________________________________________________                               

 

etudiant-2      Salon spécial Informatique et Multimédia   

Les 28 et 29 janvier 2012 de 10h à 18h.

Parc des expositions - Paris – Porte-de-Versailles – Pavillon 2 – Niveau 1 1, place de la Porte-de-Versailles
75015 Paris

 

Demandez votre invitation gratuite au salon Salon spécial Informatique et Multimédia

 

 

Le secteur des nouvelles technologies au sens large ne cesse d’évoluer… et de séduire. La gamme de métiers qu’il englobe est large et concerne tous les niveaux de formation. Aussi, pour vous permettre d’y voir plus clair, pour choisir votre filière ou votre école, venez au Salon : vous y obtiendrez toutes les informations dont vous avez besoin.

 Synonyme de métiers porteurs, le secteur des nouvelles technologies, au sens large du terme, présente de sérieux atouts, à commencer par ses perspectives de recrutement. En forme, ce domaine d’activité n’affiche quasiment aucun problème de chômage. Au contraire, pour tous ceux qui choisissent cette voie, l’emploi est garanti et les perspectives d’évolution sont prometteuses, notamment dans les professions liées à la technique.# # Aussi, pour accompagner l’essor de ce secteur et face à l’importance prise par les questions d’information, de communication et des technologies en tout genre, l’Etudiant organise ce rendez-vous destiné à toutes les personnes souhaitant s’investir dans un domaine évolutif et passionnant.#

__________________________________________________________________________________________________________________________

 etudiant-4     Salon des études et des carrières internationales

 

Les 28 et 29 janvier 2012 de 10h00 à 18h00.

Parc des expositions - Paris – Porte-de-Versailles – Pavillon 2 Niveau 1 75015 Paris

 Demandez votre invitation gratuite au salon Salon des études et des carrières internationales

 
 
Envisager un séjour à l’étranger, choisir un cursus de formation à l’international, opter pour une année d’études dans une université européenne… Autant de problématiques pour lesquelles vous trouverez réponses et conseils pratiques au Salon.# # Le Salon des études et des carrières internationales est un véritable lieu de rencontres et d’échanges entre les établissements français et étrangers et les étudiants de tous horizons. Il aborde tous les thèmes liés à l’international, des études à l’étranger en passant par les stages de langues, les modalités d’échanges entre les pays, leurs filières d’excellence, etc.# # Vos interlocuteurs vous délivreront tous les éléments à prendre en compte pour préparer au mieux votre séjour à l’étranger, pour connaître les démarches à effectuer, les organismes à contacter, les documents à produire ainsi que les coordonnées des établissements accueillant des étudiants étrangers, en France et à l’international.
 
 
_____________________________________________________________________________________________________

etudiant-6     Salon Spécial Masters, mastères et MBA – Paris

Les 3 et 4 février de 10h00 à 18h00.
Viparis, Porte-de-Versailles, Pavillon 6, 1, place de la Porte-de-Versailles 75015 Paris

Deux jours qui permettent d’appréhender les masters, mastères, les MBA et autres 3es cycles et choisir ses études en connaissance de cause.

 

Vendredi 3 février
 
Salle Conférence Organisée par
Salle de conférences
10:30 – 11:30
Master, mastère ou MBA : que choisir ?
Letudiant
Salle de conférences
12:00 – 13:00
Les clés de la communication 2.0 et de l’usage des réseaux sociaux.
Viadeo
Salle de conférences
14:30 – 15:30
L’apprentissage : une autre façon de préparer un master.
Coordination régionale d’Ile-de-France des SCUIO-IP
Salle de conférences
16:00 – 17:00
Les atouts d’un master (MR, MP, MS, MSc, etc).
Letudiant
Samedi 4 février
 
Salle Conférence Organisée par
Salle de conférences
10:30 – 11:30
C’est quoi une junior entreprise ?
CNJE
Salle de conférences
14:30 – 15:30
La formation aux métiers de l’enseignement : ce que les masters changent.
Coordination régionale d’Ile-de-France des SCUIO-IP
Salle de conférences
16:00 – 17:00
Les atouts des masters.
Letudiant
 
 ______________________________________________________________________________________________________

Protégé : EDUCATION – les écoliers de la route

HD-368-secu1-300x198Qu’ils soient piétons, cyclistes ou passagers de véhicule, les enfants doivent connaître les règles de sécurité. Un enseignement dont se charge l’école. Le point sur cet indispensable apprentissage.


Le bon sens des enfants, c’est souvent lui qui leur fait dire « Mets ta ceinture » ou encore « Attends, le bonhomme piéton est au rouge ». Le code de la route est rempli de règles de prudence qu’ils comprennent, retiennent et leur permettent de jouer leur rôle de citoyen. Aussi, l’éducation à la sécurité routière qu’ils reçoivent dès l’école primaire ne peut que s’imprégner dans leurs esprits et leur être utile. « Cet apprentissage n’implique pas seulement de préparer les élèves à être de futurs conducteurs, commente Emmanuel Renard, directeur de l’éducation à l’association Prévention Routière. Il s’agit surtout de faire en sorte que chacun d’eux, selon son âge, puisse être autonome et en sécurité dans le cadre de ses déplacements. »
Car la réalité est effrayante : chez les 0 à 14 ans, plus de 4 individus sur 10 meurent en tant que piéton ou cycliste ; quant aux 15-24 ans, ils représentent près de 13 % de la population, mais à eux seuls 26 % des personnes tuées sur la route. Derrière ces chiffres existent fort heureusement un consensus politique et la lutte quotidienne d’une association nationale.

Une vision globale
Pour fixer ses axes de travail en milieu scolaire, la Prévention Routière se base (suite sur notre jounal « la Voix des Parents)

école-maternelleProtégé : dossier EDUCATION – A la loupe : la grande grande section de maternelle

A la fois dernière étape du cycle des apprentissages premiers et première année du cycle des apprentissages fondamentaux, la grande section de maternelle apparaît comme une année charnière au cours de laquelle le langage oral est le pivot des apprentissages.

Le programme ne présente pas d’horaires contraignants, mais fixe les objectifs à atteindre et les compétences à acquérir avant le passage à l’école élémentaire. Selon les instructions officielles du ministère, les programmes sont répartis en 5 grands domaines d’activité, avec une priorité donnée au langage oral avec lequel l’enfant va construire ses apprentissages. « Chaque jour, je leur apprends un mot nouveau qui va enrichir leur vocabulaire, assure Hélène, enseignante à Talence, près de Bordeaux. Même si j’utilise des mots simples pour expliquer les choses, je veille toujours à être précise. Les élèves doivent comprendre l’importance de la bonne utilisation des mots, c’est essentiel. »

Vers un début d’autonomie
D’ailleurs, à la fin de l’année scolaire, entre autres capacités attendues, le jeune élève doit être en mesure de…. (la suite pour nos parents adhérents) journal « la Voix des Parents »

______________________________________________________________________________________________________________________

EDUCATION – Bientôt de nouveaux rythmes scolaires ?

3 novembre 2011 dans dossier EDUCATION

Au terme d’une année de débat, le comité de pilotage sur les rythmes scolaires révèle son rapport. En attendant la mise en place d’un nouveau calendrier pour 2013, voici les principales propositions qui vont faire l’objet d’une concertation entre les différents acteurs de l’école. Les premières orientations concernant la réforme des rythmes scolaires sont attendues [...] suite dans le journal « La Voix des Parents« 

_______________________________________________________________________________________________________________________

DOSSIER – Prévenir et combattre l’illettrisme

Lire, écrire, compter. Autant de savoirs de base, dits élémentaires appris à l’école, mais…

la PEEP se mobilise contre l’illettrisme

La lutte contre l’illettrisme fait partie des actions prioritaires de la Fédération PEEP pour l’année 2011/2012.
C’est pourquoi elle a rejoint le collectif fédéré par l’ANLCI (Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme) et a signé la demande, auprès du Premier ministre, de label « Grande cause nationale 2012 » pour l’illettrisme.Pour en savoir plus…

http://www.peep.asso.fr/upload/pdf/Communique_candidatureANLCI_091111.pdf

___________________________________________________________________________________________________________

 

La PEEP sera présente au Salon européen de l’Education à Paris-Expo, du 24 au 27 novembre 2011, sur le stand CE 28.

http://www.salon-education.org/index.php

___________________________________________________________________________________________________________________

texte110.gif

 

Le salon des Grandes Écoles ? À la Bourse les 19 et 20 novembre 2011.

 

Vous êtes lycéen de première ou de terminale, et vous vous préoccupez de votre futur ? Vous souhaitez vous informer sur l’offre des écoles de commerce et d’ingénieurs et les programmes qu’elles dispensent ? C’est pour vous.

Vous êtes élèves de classe prépa, commerciale, littéraire, scientifique, et vous êtes sur le point de faire un choix déterminant pour votre avenir ? Vous voulez prendre votre décision en connaissance de cause ? Ce salon est aussi pour vous.

Vous êtes étudiant de niveau bac+2, étudiant en BTS/DUT, DEUG, vous envisagez de poursuivre vos études en grande école par la voie de l’admission parallèle et compléter ainsi votre formation initiale ? Ou niveau bac+3, vous souhaitez intégrer une grande école par le biais de l’admission parallèle (ou admission sur titre) et vous désirez connaître les modalités des concours ? Et bien il faudra aller voir.

Professeurs ou conseillers d’orientation, je ne prends même pas la peine de vous expliquer l’intérêt de la chose !

Quant aux parents, bien sûr, il n’est pas question de négligez ce pan fondateur de l’avenir de vos enfants, n’est ce pas ?

Et donc aucun d’entre vous ne partira en week-end les 19 et 20 novembre ! Non par punition, bien au contraire, mais pour assister à la 6e édition du Salon des Grandes écoles (avec ou sans prépas). En vous rendant à ces dates au Palais Brongniart, vous rencontrerez, sous la haute organisation du Monde, de Télérama, et de Courrier international, les écoles représentatives de nombreux secteurs (commerce, management, communication, ingénierie, informatique…).

Les débats et les conférences de ce salon sont organisés et animés par des journalistes du Monde. Vous pourrez y participer, et échanger avec les professionnels, les enseignants et les élèves présents.

grandesecoles150dcd57.gifComment et quand intégrer une grande école ? Quels sont les débouchés après une école de commerce ou une école d’ingénieurs ? Quels sont les programmes proposés, les qualités requises, les métiers envisageables ? Pourquoi privilégier telle école plutôt que telle autre ? Bref, comment choisir « the » Grande École ?

Toutes les réponses à ces questions vous deviennent accessibles durant ce « Salon Grandes Écoles », les 19 et 20 novembre 2011.

Les établissements de commerce, de management et d’ingénieurs, qu’ils soient avec ou sans prépas ainsi que des concours, iep…

L’entrée est gratuite ! Inscrivez-vous sur le site www.salon-grandes-ecoles.com, et consultez la liste des écoles présentes. Vous verrez qu’il y a du beau linge…

Palais Brongniart, Métro Bourse (3), bus 20, 29, 39, 48, 67, 74, 85.

André Balbo

sources : Le Monde, salon-grandes-ecoles.com/

___________________________________________________________________________________

Lycée DESCARTES

flechegif120.gifLa journée Portes Ouvertes du lycée Descartes se déroulerale : samedi 28 Janvier 2012

__________________________________

 

vendredi 18 mai 2012

Le lycée Descartes sera fermé le vendredi 18 mai 2012 (Ascension). Les cours du vendredi 18 mai seront remplacés

 

flechegif081.gifles : Mercredi 2 mai 2012 après-midi Mercredi 9 mai après -midi.

boutons74.gif Responsable PEEP lycée Descartes :

Françoise Blondel : madamefblondel@gmail.com

bar46.gif

Lycée Emilie de Breteuil :

 

flechegif081.gifLa journée portes ouvertes du lycée aura lieu le samedi 31 mars 2012 matin.

 

Responsable PEEP lycée Emilie de Breteuil :

Christine Thiebaut : christine-j.thiebaut@laposte.net

bar46.gif

 

Destinataires : presse, mouvement PEEP                    Le 14 septembre 2011.« Regards sur l’éducation » Rapport de l’OCDE :  La PEEP demande que l’effort de l’Education nationale se porte sur le primaire.  Pour la PEEP, l’Education nationale doit investir plus dans le niveau primaire.- La dépense par élève du primaire est de 14 % inférieure à la moyenne des pays de L’OCDE et de 12 % supérieure dans le secondaire.  - Il nous semble important que l’effort budgétaire se porte là où les élèves acquièrent les savoirs fondamentaux nécessaires à la poursuite de leur scolarité, grâce à une meilleure répartition des moyens.Le rapport souligne l’importance de la qualité de l’enseignement dans la performance scolaire.  

La formation des enseignants est pour la PEEP un maillon essentiel de la réussite des élèves.Cette formation, au-delà des savoirs disciplinaires, doit permettre aux enseignants de mieux comprendre l’enfant et l’adolescent, son développement, sa psychologie et l’accompagner dans son apprentissage.  Le déterminisme social étant particulièrement fort en France, il est d’autant plus crucial pour notre pays d’investir dans l’enseignement primaire et une formation adaptée des enseignants.La France n’est pas le seul pays où l’acquisition des fondamentaux – comme la compréhension de l’écrit – est fortement corrélée au milieu socioéconomique. Le déterminisme du système éducatif français n’en reste pas moins inacceptable.

 La PEEP demande que l’Education nationale concentre ses efforts tant quantitatifs que qualitatifs sur l’école primaire afin que tous les élèves acquièrent les savoirs fondamentaux, indispensables au bon déroulement de leur scolarité, jusqu’à l’obtention d’un diplôme, rempart essentiel contre le chômage.

 

 Nous parents PEEP, avons besoin de croire en la capacité de l’Ecole à aider tous les jeunes à s’intégrer dans la société.

 

 

 Les jeux dangereux à l’école (de notre magazine “La Voix des Parents”

Les jeux de non-oxygénation ou d’agression ont toujours été un fléau des cours de récréation. Touchant plus spécifiquement les garçons entre 7 et 15 ans, ils sont hélas souvent méconnus des parents. La Voix des parents vous éclaire sur ce phénomène contre lequel vous pouvez lutter.

Phénomène peu connu des parents, les jeux dangereux font partie du jardin secret de nos enfants. « Les jeux dangereux touchent une large tranche d’âge, en gros les garçons entre 7 et 17 ans, même si nous recevons de plus en plus de messages de maternelles », indique Magali Duwelz, présidente de l’association SOS Benjamin qui lutte contre ces pratiques. Thierry Goguel, éducateur spécialisé dans les conduites à risques, constate, lui, que le phénomène touche « surtout des garçons, avec un pic entre le CM1 et la 5e. C’est un jeu qu’ils expérimentent d’abord en groupe, à l’école, puis que certains renouvelleront seuls, chez eux. Cela touche toutes les classes sociales sans distinction. »

(la suite pour nos parents adhérents)

LA PEEP de LA VERRIERE, recherche des parents pour contituer des listes PEEP

dans les écoles de la ville.

Si cela vous intéresse, contactez nous sur : peeplv@live.fr ou au 06 99 45 52 36

Une formation vous sera proposée et assurée par des parents PEEP

 m e r c i  !!

accueil013.gif

La PEEP de LA VERRIERE ne fera pas de distribution directement dans les écoles , de son bulletin d’adhésion pour l’année scolaire 2011/2012. (beaucoup d’établissements scolaires de la ville ne distribuent pas nos bulletins d’adhésion … alors évitons les frais financiers et impression de papier pour rien !!

Vous trouverez ci-dessous notre bulletin d’adhésion et l’assurance à imprimer et à retourner à l’adresse indiquée dessus. Merci de votre compréhension.

pdf peeplvbaassurance20112012.pdf

chèque à l’ordre de ” PEEP ” (indiquez correctement votre adresse courriel/email, pour envoi rapide de l’attestation d’assurance, carte d’adhérent et reçu fiscal) Merci. (si pas d’adresse courriel, veuillez joindre une enveloppe timbrée à votre adresse, merci)

L’importance du rôle des associations de parents d’élèves est reconnue.

suivant le BOEN (bulletin Officiel de l’Education Nationale)

Les associations de parents délèves disposent du droit :

boutons69.gif d’informer,

boutons69.gif de communiquer,

boutons69.gif de disposer de moyens matériels d’action (boîtes aux lettres, panneaux d’affichages, éventuellement locaux) ·de diffuser des documents permettant de faire connaître leur action.

fleche1.gif d’intervenir, pour les organisations représentées au conseil supérieur de l’éducation, au conseil académique et au conseil départemental de l’éducation nationale, dans toutes les écoles et tous les établissements d’enseignement publics (comme la PEEP qui est présente dans tous ces conseils).

N’ayant pas encore de parents PEEP élus dans les établissements scolaires de La Verrière, et pour cause puisque l’on ne distribue pas nos papiers PEEP dans certaines écoles,  Cette année je préfère le mettre sur notre blog … afin de vous permettre de l’imprimer !

barrefleurs112zd9.gif

voixdesparents.jpg

Le dossier du n° 366 de mai-juin-juillet 2011 est consacré à la préparation des examens du bac et du brevet.

Sommaire

Education
- Le point sur : Classes préparatoires : les clés du parcours

– Pédagogie : L’eTwinning : l’école à l’échelle européenne
– Parents d’élèves, mode d’emploi : Sorties scolaires : quel rôle pour les parents ?
– Zoom : Logement étudiant : le parcours du combattant

Dossier
Bac, brevet : quelle préparation aux examens ?

La vie de la PEEP

- Journée Prévention Santé : quel avenir pour les enfants « Dys » ?

Magazine

 

 - Bloc-notes
- A lire, à voir
- Santé : Quelle pharmacie à la maison ?
- Activités-loisirs : Le badminton a le vent en poupe
- Métiers : Les métiers du transport et de la logistique
- Cahier spécial 4 pages : Les festivals de l’été pour les enfants

 abonnez-vous à la Voix des Parents 12,00€ pour les adhérents

bar039.gifbar039.gif

mguiz15.gif

La rentrée scolaire

 

 

31.août 2011

Le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a présenté, avec le ministre de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire, une communication relative à la rentrée scolaire 2011.

Douze millions d’élèves s’apprêtent à rejoindre les écoles, collèges et lycées encadrés par près d’un million d’enseignants, personnels d’éducation, administratifs et de direction. La rentrée scolaire 2011 s’inscrit dans la continuité de la politique éducative menée depuis 2008, qui se caractérise par la priorité absolue donnée à la maîtrise des savoirs fondamentaux et par l’importance accordée au développement d’expérimentations et aux démarches innovantes.

La réforme du lycée engagée l’année dernière se poursuit en classe de 1ère. Les séries générales amorcent la spécialisation progressive des élèves, alors que la série technologique industrielle, totalement rénovée, offre des perspectives plus larges d’études supérieures.

La personnalisation des enseignements et des parcours, qui répond au défi de la démocratisation, s’applique progressivement à tous les niveaux de l’enseignement, du primaire au lycée : aide et accompagnement personnalisés ; ouverture sur le monde professionnel au collège ; prévention du décrochage.

Les internats d’excellence offrent à des élèves de milieu social défavorisé des conditions favorables pour réussir leur scolarité. Neuf nouveaux établissements entièrement dédiés voient le jour à cette rentrée. Avec les nouvelles labellisations dans les internats existants, le nombre total de places dépassera les 10 000.

L’autonomie indispensable aux démarches d’innovation et d’expérimentation est au coeur du programme ECLAIR (Ecoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite) qui concerne maintenant 2110 écoles, 297 collèges, 17 lycées professionnels et 11 lycées généraux et technologiques.

Enfin, la réforme de la formation des enseignants est consolidée avec notamment l’ouverture de cursus de formation par alternance.

Dans l’enseignement agricole, qui accueille cette année plus de 173 000 élèves dans ses 830 établissements secondaires publics et privés, la rentrée scolaire 2011 sera marquée par l’aboutissement de la mise en place des baccalauréats professionnels en trois ans. La poursuite des réformes engagées, répondant aux ambitions des assises de l’enseignement agricole, en particulier la mise en oeuvre de l’expérimentation et du comité national de l’innovation pédagogique permettra à l’enseignement agricole de conserver son excellent taux d’insertion professionnelle.

Conseil des ministres du 31 août 2011

_______________________________________________________________________________________________________________________

 

mguiz15.gif

Des mesures pour renforcer l’accompagnement des élèves handicapés dès la rentrée 2011

Afin de renforcer l’accompagnement des enfants handicapés à l’école, de nouvelles mesures seront instaurées, notamment l’embauche sur trois ans d’auxiliaires de vie scolaire supplémentaires.

Retour au sommaire du dossier : La rentrée scolaire 2011

Annoncées à l’issue de la Conférence nationale du handicap qui s’est tenue le 8 juin dernier, de nouvelles mesures en faveur de la scolarisation des enfants handicapés voient le jour dès la rentrée scolaire 2011. La qualité de l’accompagnement des élèves handicapés sera renforcée.2 000 assistants de scolarisation qualifiés supplémentaires seront recrutés dés la rentrée 2011, 4 500 pour la rentrée 2012 et 7 200 pour la rentrée 2013″, indique le ministère de l’Education nationale.

Ces auxiliaires de vie scolaire seront mieux formés, plus qualifiés et recrutés sur des contrats publics de trois ans renouvelables une fois pour accompagner les enfants handicapés dans la durée.

“L’effort financier total consacré à l’accompagnement des enfants handicapés augmentera de 40 % entre 2010 et 2013, soit plus de 200 millions d’euros sur la période”, souligne le ministère de l’Education nationale.

L’amélioration des pratiques d’évaluation des enfants handicapés par les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) sera poursuivie. Il s’agit, en effet, d’évaluer au mieux les besoins de l’enfant afin que celui-ci puisse bénéficier d’une orientation scolaire pertinente et d’un accompagnement scolaire adapté.

Les enseignants, quant à eux, seront mieux formés à la problématique du handicap au sein de l’école grâce à un module de formation entièrement dédié à la question. Les initiatives visant à rendre les manuels scolaires plus accessibles seront par ailleurs encouragées.

Enfin, “chaque année, à l’occasion de la journée mondiale des personnes handicapées de l’Organisation des Nations Unies, le 3 décembre, des actions de sensibilisation sur le handicap ont lieu dans les établissements scolaires”, précise le ministère de l’Education nationale.

La scolarisation des enfants handicapés en chiffres :

• En 2010, 201 406 élèves handicapés étaient scolarisés en milieu ordinaire soit une augmentation de 32 % par rapport à 2005 (151 523 élèves). Près de 90 % d’entre eux sont scolarisés à plein temps.
• Le nombre d’auxiliaires de vie scolaire a doublé entre 2007 et 2010, passant de 23 261 emplois temps plein (ETP) contre 10 247 ETP en 2006. Les moyens financiers ont également doublé : 160,3 millions d’euros à 342,5 millions d’euros.
• Au 1er janvier 2011, 4 886 nouvelles places en service d’éducation spécialisée et de soins à domicile (Sessad) ont été mises en place soit 67 % des objectifs du plan pluriannuel 2008-2014 de créations de places annoncé en 2008 par le président de la République.

 

___________________________________________________

mguiz34.gif

La nouvelle classe de première générale et technologique se met en place à la rentrée 2011

 

La réforme du lycée a été inaugurée, en 2010, avec l’installation de la nouvelle classe de seconde dans tous les établissements français. A la rentrée 2011, la nouvelle première générale et technologique se mettra en place. Au programme : rééquilibrage entre les différentes séries et tronc commun élargi.

Retour au sommaire du dossier : La rentrée scolaire 2011

Après la classe de seconde à la rentrée 2010, c’est au tour de la nouvelle première générale et technologique de faire son entrée. Cette dernière présente plusieurs nouveautés :

  • un tronc commun élargi afin de permettre aux élèves de changer d’orientation, en cours ou en fin d’année. Tous les élèves de première générale suivront donc le même enseignement en français, en histoire-géographie, en langues vivantes (LV1 et LV2), en éducation civique, juridique et sociale (ECJS) et en éducation physique et sportive (EPS). Les élèves des nouvelles premières technologiques suivront un tronc commun composé des mêmes matières, à l’exception du cours d’ECJS ;

  • des enseignements spécifiques et un rééquilibrage entre les différentes séries. La série littéraire est notamment revalorisée avec la possibilité de suivre trois langues vivantes ou un enseignement de langue vivante 1 ou 2 approfondi, et la création d’un enseignement de littérature étrangère en langue étrangère obligatoire. La vocation scientifique de la série S est aussi réaffirmée. La voie technologique, quant à elle, mise sur l’importance des enseignements technologiques transversaux (dans les nouvelles séries Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable, et Sciences et technologies de laboratoire), afin de préparer les élèves à la poursuite d’études supérieures.

Les autres nouveautés de la réforme du lycée, déjà effectives depuis la rentrée dernière en classe de seconde, se poursuivent également en première :

  • la présence d’un tuteur pour accompagner l’élève dans son parcours de formation et d’orientation jusqu’à la terminale ;

  • un accompagnement personnalisé de deux heures par semaine pour réussir dans sa scolarité : approfondissement des connaissances, acquisition de méthodes ou aide à l’orientation ;

  • des stages de remise à niveau sur recommandation du conseil de classe pour les élèves volontaires ;

  • les langues étudiées en groupes de compétence.

 

________________________________________________________________________________________________________

 

LA PROCHAINE EDITION DU SALON EUROPEEN DE L’EDUCATION SE DEROULERA
DU JEUDI 24 AU DIMANCHE 27 NOVEMBRE 2011

9H30-18H
PARIS EXPO PORTE DE VERSAILLES

_________________________________

UNIVERSITÉ DE VERSAILLES/SAINT-QUENTIN


Services centraux – 55 avenue de Paris – 78000 Versailles – 01 39 25 78 00 / 01 39 25 50 49.

UFR DE SCIENCES SOCIALES ET HUMANITES – 47 boulevard Vauban 78047 Guyancourt cedex – 01 39 25 51 01.

UFR DE SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES – 3 avenue Division Leclerc 78047 Guyancourt cedex – 01 39 25 53 13.

UFR DE SCIENCES – 45 avenue des Etats-Unis 78035 Versailles – 01 39 25 40 00

dollzdivider8gt8.gifdollzdivider8gt8.gifdollzdivider8gt8.gifdollzdivider8gt8.gifdollzdivider8gt8.gifdollzdivider8gt8.gifdollzdivider8gt8.gifdollzdivider8gt8.gifdollzdivider8gt8.gif

 

Calendrier scolaire 2011-2012

Rentrée des élèves : lundi 5 septembre 2011
dans toutes les écoles maternelles et élémentaires

Les collèges et les lycées : Lundi 5 septembre 2011
(Rentrée des enseignants : vendredi 2 septembre 2011)

(Le départ en vacances a lieu après la classe, la reprise des cours le matin des jours indiqués)

Vacances de la Toussaint : du samedi 22 octobre 2011 au jeudi 3 novembre 2011

Vacances de Noël : du samedi 17 décembre 2011 au mardi 3 janvier 2012

Vacances d’hiver : du samedi 18 février 2012 au lundi 05 mars 2012

Vacances de printemps : du samedi 14 avril 2012 au lundi 30 avril 2012

Pont de l’Ascension : Vendredi 18 mai 2012

Monsieur L’Inspecteur d’Académie a validé le report des cours du vendredi 18 mai 2012 au mercredi 09 mai 2012 toute la journée.

De ce fait, les écoles seront fermés vendredi 18 mai 2012.

 

Vacances d’été : Jeudi 5 juillet 2012 au soir

boutons74.gif boutons74.gif boutons74.gif boutons74.gif boutons74.gif boutons74.gif boutons74.gif boutons74.gif

Sanctions disciplinaires au collège et au lycée

Deux décrets ont été publiés le 26 juin 2011
Deux décrets ont été publiés au Journal officiel du 26 juin 2011. Les mesures qu’ils instaurent entreront en vigueur le 1er septembre 2011. La principale mesure est la création d’une nouvelle sanction : la mesure de responsabilisation.

Extrait du décret n° 2011-728 du 24/06/2011 (article 6)

[...]« La mesure de responsabilisation prévue au 3° du I consiste à participer, en dehors des heures d’enseignement, à des activités de solidarité, culturelles ou de formation à des fins éducatives. Sa durée ne peut excéder vingt heures. Lorsqu’elle consiste en particulier en l’exécution d’une tâche, celle-ci doit respecter la dignité de l’élève, ne pas l’exposer à un danger pour sa santé et demeurer en adéquation avec son âge et ses capacités. Elle peut être exécutée au sein de l’établissement, d’une association, d’une collectivité territoriale, d’un groupement rassemblant des personnes publiques ou d’une administration de l’Etat. Un arrêté ministériel fixe les clauses types de la convention qui doit nécessairement être conclue entre l’établissement et la structure susceptible d’accueillir des élèves dans le cadre de mesures de responsabilisation.
L’accord de l’élève, et, lorsqu’il est mineur, celui de son représentant légal, est recueilli en cas d’exécution à l’extérieur de l’établissement. Un exemplaire de la convention est remis à l’élève ou à son représentant légal.
La mise en place d’une mesure de responsabilisation est subordonnée à la signature d’un engagement par l’élève à la réaliser. »[...]

Ce même décret institue la création d’une commission éducative (article 9)

[...]« Cette commission, qui est présidée par le chef d’établissement ou son représentant, comprend notamment des personnels de l’établissement, dont au moins un professeur, et au moins un parent d’élève. Sa composition est arrêtée par le conseil d’administration et inscrite dans le règlement intérieur de l’établissement qui fixe les modalités de son fonctionnement. Elle associe, en tant que de besoin, toute personne susceptible d’apporter des éléments permettant de mieux appréhender la situation de l’élève concerné.
Elle a pour mission d’examiner la situation d’un élève dont le comportement est inadapté aux règles de vie dans l’établissement et de favoriser la recherche d’une réponse éducative personnalisée. Elle est également consultée en cas d’incidents impliquant plusieurs élèves.
La commission éducative assure le suivi de l’application des mesures de prévention et d’accompagnement, des mesures de responsabilisation ainsi que des mesures alternatives aux sanctions. »[...]

Les textes prévoient également que l’exclusion temporaire de l’établissement ne pourra excéder huit jours, au lieu d’un mois auparavant.
L’exclusion temporaire de la classe (d’une durée maximum de huit jours) est ajoutée à l’échelle des sanctions. Dans ce cas, l’élève continue à être accueilli dans l’établissement.
L’engagement d’une action disciplinaire sera automatique dans certains cas de violences verbales, physiques ou d’autres actes graves.

Ces textes sont disponibles en intégralité sur le site du JO :
-
Décret n° 2011-728 du 24 juin 2011
- Décret n° 2011-729 du 24 juin 2011

 ______________________________________________________________________________________________________________

 

13880.gifService jeunesse  
Hôtel de Ville
Avenue des Noés
78320 La Verrière
Tel : 01 30 13 76 15

Le service jeunesse propose des activités et des informations pour les jeunes âgés de 11 à 15 ans. Il dispose de deux structures d’accueil, d’animation et de loisirs pour les jeunes :
- Maison des jeunes du Bois de l’Étang
- Maison des jeunes d’Orly-Parc

Maison des jeunes du Bois de L’Étang
Située au centre de loisirs du Bois de l’Étang, elle accueille les jeunes de 11 à 15 ans et propose un programme d’activités culturelles, sportives et de loisirs ainsi que des séjours et des mini-séjours durant les vacances scolaires.
Tél. : 01 30 66 10 86

- Des activités variées : vidéo, photo, VTT, graph, danse, peinture, cuisine, informatique (internet), pyrogravure.
- Des ateliers sur la santé, la prévention routière…

Horaires d’ouverture :
Mardi, jeudi et vendredi de 17h à 19h.
Mercredi de 14h à 19h.
Samedi de 14h à 18h.
Horaires durant les vacances scolaires : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h.

Maison des Jeunes d’Orly-Parc
Située rue Joseph Rollo, elle accueille les jeunes de 11 à 15 ans et propose un programme d’activités culturelles, sportives et de loisirs ainsi que des séjours et des mini-séjours durant les vacances scolaires.
Tél. : 01 39 38 68 33

- Des activités variées : vidéo, photo, VTT, danse, peinture, cuisine, informatique (internet), mosaïque.
- Des ateliers sur la santé, la prévention routière…

Horaires d’ouverture :
Mardi, jeudi et vendredi de 17h à 19h.
Mercredi de 14h à 19h.
Samedi de 14h à 18h.
Horaires durant les vacances scolaires : du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h.

 Avenue des Noés 78320 La Verrière
Tél. : 01 30 13 76 00 / Fax : 01 30 13 76 55


boutons62.gifboutons62.gifboutons62.gifboutons62.gifboutons62.gif

permanenceecoutejeunes6c411.jpg

barre2.gifbarre2.gif

FICHE PRATIQUE RESTAURATION SCOLAIRE  

I – DONNEES JURIDIQUES ET TECHNIQUES INTRODUCTION 

Afin de vous aider à appréhender un sujet qui peut paraître souvent complexe, vous trouverez ci-après quelques éléments techniques. L’aspect qualitatif de la restauration scolaire sera traité dans une autre fiche pratique. Plus de 6 millions d’élèves mangent à la cantine en France. De nombreuses problématiques juridiques très différentes tournent autour de l’assiette de nos enfants. 

Dans les écoles primaires, les communes doivent tout d’abord choisir la mise en place de ce service public facultatif et le cas échéant son mode de gestion. Ce service peut être géré directement en régie ou délégué. Les communes ont également la possibilité de passer un marché public, voire un contrat de partenariat. Tous ces modes de gestion ont des régimes juridiques qu’il convient de respecter. Seule la surveillance des enfants pendant le temps des repas ne peut pas être déléguée. La réglementation relative à l’hygiène et à la sécurité est également primordiale lors de l’exécution de ce service. Comme pour tous les services publics, la responsabilité des élus peut être engagée en cas d’incident. Il revient au maire de définir la tarification des repas et leur prix ne peut être supérieur à son coût par usager, après déduction des éventuelles subventions. Ces dernières années, des préoccupations relatives à la santé publique et à l’équilibre alimentaire des enfants,aux convictions religieuses, se sont invitées autour de la table ainsi que les produits «bio». Le grenelle de l’environnement fixe à 20% le seuil de produits bio à atteindre dans les cantines pour 2012, ce que les maires trouvent difficilement envisageable aujourd’hui, selon un sondage de la fédération des villes moyennes. L’amélioration de la qualité et de la variété des menus dans les cantines scolaires est devenue une préoccupation majeure non seulement des parents mais également des collectivités locales qui doivent faire face aux contraintes de plus en plus fortes en matière de sécurité, d’hygiène et d’équilibre nutritionnel. En ce qui concerne les collèges et les lycées, la loi du 13 août 2004 sur les libertés et responsabilités locales a confié la responsabilité de ce service aux départements et aux régions. Elle a habilité les collectivités locales qui en ont la charge à fixer elles-mêmes le prix de la restauration scolaire, dans les conditions déterminées par un décret en conseil d’Etat, mettant ainsi fin à la réglementation des tarifs au niveau national. (suite pour les parents adhérents PEEP) 

 

newlogopeep.gif

COMMUNIQUE DE PRESSE

Destinataires : presse, mouvement PEEPLe 8 mars 2011

Dans l’école publique les parents d’élèves doivent respecter le principe de laïcité

Dans le cadre des sorties scolaires, les parents d’élèves et les autres personnels accompagnateurs sont soumis aux mêmes règles que les enseignants. Ils doivent respecter le principe de laïcité et s’abstenir de tout comportement susceptible d’indiquer leur appartenance religieuse.

La PEEP est attachée depuis sa création en 1926 au principe de laïcité qui est un de ses piliers fondateurs. Elle soutient toutes les dispositions qui sont prises dans le sens des revendications qu’elle porte depuis 85 ans.

Ainsi la PEEP a approuvé le principe de la loi de 2004 sur le port de signes ostentatoires à l’Ecole. De la même façon, elle soutient le projet d’étendre ces dispositions à toutes les personnes participant aux activités organisées dans le cadre scolaire.

« Les représentants de parents d’élèves sont des membres à part entière de la communauté éducative. Ils doivent respecter les valeurs communes de l’Ecole publique » a déclaré Claudine Caux, Présidente de la Fédération PEEP.

www.peep.asso.fr Fédération PEEP
89 boulevard Berthier
75847 Paris cedex 17

 

texte110.gif

Montigny le Bretonneux Lycée Emilie de Breteuil 3 rue du canal – 01 30 57 11 33

http://www.lyc-breteuil-montigny.ac-versailles.fr/?lang=fr 

La journée portes ouvertes du lycée aura lieu le

-samedi 02 avril 2011 de 8h30 à 12h30.

Venez découvrir l’établissement, vous renseigner sur les formations et rencontrer les enseignants.

Responsable PEEP lycée Emilie de Breteuil : Françoise BRUNET

flementec@wanadoo.fr

boutons65.gif Admission POST BAC boutons65.gif

L’Education nationale reconduit en 2011 le système d’inscription dans le supérieur, appelé admission postbac.

Depuis le 3 décembre, le site www.admissionpostbac.fr est opérationnel et permet d’obtenir des informations sur les procédures d’orientation et d’inscription après le bac.

La procédure d’inscription des vœux des élèves de terminale débutera le 20 janvier et se terminera le 20 mars.

L’association PEEP SUP de l’Académie de Versailles a édité un document sur ce sujet (contactez peepmontigny@yahoo.fr pour l’avoir) afin de compléter l’information que les établissements doivent donner aux familles.

 

Pour plus d’infos, peepmontigny@yahoo.fr, nous vous communiquerons les coordonnées du président de PeepSup.

Voir également sur ce sujet l’information sur l’orientation active * et la Circulaire ministérielle relative à l’orientation des futurs bacheliers vers l’enseignement supérieur.

journées portes ouvertes des 11 écoles de la chambre de commerce et d’industrie de Paris

Plus d’information sur le site des écoles :

HEC Paris, http://www.hec.fr/

ESCP Europe, http://www.escp-eap.net/

ESIEE, http://www.esiee.fr/

ESIEE management, http://www.esiee-management.fr/

ESIV,http://www.esiv.fr/

CFI Centre des Formations Industrielle,http://www.cfi.ccip.fr/

Ecole GREGOIRE-FERRANDI, http://www.egf.ccip.fr/

GOBELINS l’école de l’image, http://www.gobelins.fr/

TECOMAH – l’Ecole de l’Environnement et du Cadre de Vie, http://www.tecomah.fr/

ADVANCIA, http://www.advancia.fr/

NEGOCIA, http://www.negocia.fr/

apb

*

Elèves de terminale : mise en œuvre de l’orientation active

La réussite des étudiants à l’université implique qu’ils puissent choisir en toute connaissance de cause la filière ou la voie qui correspond le mieux à leurs aptitudes et à leurs goûts. Cela conditionne notamment l(atteinte de l’objectif de conduire 50 % des jeunes vers un diplôme de l’enseignement supérieur et leur donner des formations qualifiantes qui leur assurent un avenir professionnel. C’est dans cette perspective qu’est mis en œuvre le dispositif de l’orientation active.

Les lycéens qui souhaitent s’inscrire en première année de licence à l’université doivent recevoir une information claire et objective sur l’ensemble de l’offre de formation et sur les finalités et le déroulement de la procédure d’orientation active.

Une réunion du conseil de classe de terminale est notamment consacrée à l’orientation.

À cet effet, un document de dialogue est réalisé dans l’établissement sur lequel sont portées à la connaissance du conseil les intentions de l’élève. Les parents sont associés à ce dialogue. Le conseil donne, sous la présidence du chef d’établissement ou de son représentant, un avis à chaque lycéen sur ses intentions d’orientation post-baccalauréat. Cet avis n’a valeur que de conseil destiné à éclairer les choix de l’élève, qui pourra solliciter l’accompagnement du professeur principal dans les démarches à entreprendre ou la constitution des dossiers. Par ailleurs, cet avis indicatif ne fait pas obstacle et ne substitue pas aux procédures prévues pour les C.P.G.E., les S.T.S. ou encore les départements d’I.U.T.

Les professeurs, et en particulier les professeurs principaux, appuyés par des professionnels de l’orientation, ont un rôle essentiel à jouer dans la procédure d’orientation active. Ils aident les élèves à construire leur projet de poursuite d’études en s’assurant notamment qu’ils ont bien eu connaissance de l’information délivrée par les universités et des autres moyens à leur disposition pour obtenir du conseil. Ils se tiennent à leur disposition pour les aider à poursuivre leur réflexion dans le cas où l’université leur recommanderait d’infléchir leurs vœux ou de s’inscrire dans une autre filière que celle demandée initialement. Ils accompagnent également les élèves dans la préparation de l’entretien quand celui-ci leur est proposé ou quand le lycéen le sollicite.

Dans la démarche d’orientation active, le lycéen de classe de terminale peut en effet solliciter de sa propre initiative un entretien auprès de l’université. Il pourra être soutenu dans sa démarche par son professeur principal ou par l’enseignant référent.

Le chef d’établissement, responsable de l’orientation des élèves, veille à ce que les professeurs disposent eux-mêmes à cette fin des informations nécessaires, à ce qu’ils suivent les formations proposées dans le cadre du plan académique de formation et à ce qu’ils maîtrisent l’ensemble de la procédure.

Voir la Circulaire ministérielle relative à l’orientation des futurs bacheliers vers l’enseignement supérieur en vue de la rentrée 2009. .

texte110.gif

Montigny le Bretonneux Lycée Emilie de Breteuil 3 rue du canal – 01 30 57 11 33

http://www.lyc-breteuil-montigny.ac-versailles.fr/?lang=fr 

 

La journée portes ouvertes du lycée aura lieu le

-samedi 02 avril 2011 de 8h30 à 12h30.

Venez découvrir l’établissement, vous renseigner sur les formations et rencontrer les enseignants.

Responsable PEEP lycée Emilie de Breteuil : Françoise BRUNET

flementec@wanadoo.fr

boutons98.gif

clic sur l’article pour l’agrandirarticlecanova12.jpg

clic sur l’article pour l’agrandir.

famille.jpg

La PEEP toujours là pour informer les parents pour leur enfant.

 

 

Journées portes ouvertes  des 11 écoles de la chambre de commerce et de l’industrie de Paris :                                                                                        

Plus d’information sur le site des écoles :

HEC Paris, www.hec.fr

ESCP Europe, http://www.escp-eap.net/

ESIEE, http://www.esiee.fr/

ESIEE management, http://www.esiee-management.fr/

ESIV,http://www.esiv.fr/

CFI Centre des Formations Industrielle,http://www.cfi.ccip.fr/

Ecole GREGOIRE-FERRANDI, http://www.egf.ccip.fr/

GOBELINS l’école de l’image, http://www.gobelins.fr/

TECOMAH – l’Ecole de l’Environnement et du Cadre de Vie, http://www.tecomah.fr/

ADVANCIA, http://www.advancia.fr/

NEGOCIA, http://www.negocia.fr/

________________

Demande de bourse des lycées

La campagne de dépôt des demandes de bourses nationales des lycées pour 2011-2012 est ouverte du début du mois de février au début du mois de juin, les bourses de lycée étant accordées aux familles qui ne peuvent pas assurer seules les frais de scolarité de leurs enfants.

Le ministère de l’éducation nationale propose en ligne le formulaire de demande de bourse et sa notice explicative. Une fois le formulaire complété, daté et signé, il faut joindre au dossier un certain nombre de pièces justificatives : photocopie complète de l’avis d’imposition sur le revenu, attestation de prestations de la caisse d’allocations familiales indiquant le nombre des personnes à charge dans le foyer… Le dossier de demande de bourse doit être déposé auprès du chef d’établissement avant la date limite fixée nationalement ; il est délivré ensuite à chaque famille un accusé de réception afin d’éviter tout litige. Les décisions prises doivent être notifiées aux familles par le recteur d’académie avant la fin de l’année scolaire précédant celle au titre de laquelle la demande a été formulée, afin de leur permettre, le cas échéant, d’exercer un recours dans le délai imparti.

L’attribution et le montant des bourses dépendent des ressources de la famille (revenu fiscal inscrit sur l’avis d’impôt dont l’année prise en compte peut varier selon la situation du foyer demandeur) et des charges de la famille (évaluées en points en fonction, par exemple, du nombre d’enfants à charge).

Vous devez déposer pour votre enfant un dossier de demande de bourse auprès du chef d’établissement dans le courant du premier trimestre de l’année civile pour la rentrée scolaire suivante. Pour toute information, s’adresser au chef d’établissement, au conseiller principal d’éducation ou à l’assistante sociale de l’établissement.

Pour en savoir plus, consultez les liens suivants :

Informations générales (principes, montants, etc.)

Accès au formulaire, à la notice et aux textes de référence

demande de février à juin.

Parents faîtes passer cette info aux familles en  difficultés que vous connaissez. 

______________________________________________________________ 

barreseparateur13.gifnewlogopeep.gif 

COMMUNIQUE DE PRESSE

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE

Paris le 7 février

 

 2011 Monsieur le Ministre,

 

Le Conseil d’Administration de notre Fédération, réuni en assemblée plénière le 4 février 2011, constate qu’une majorité de ses élus, sur tout le territoire, est inquiète par la dégradation des conditions d’accueil et d’enseignement des élèves au sein de notre service public d’éducation.

En conséquence, lors de la présentation des DHG (dotations horaires globales), la PEEP demande à tous ses élus, siégeant en Conseil d’Administration de collège et lycée, en CDEN (conseil départemental de l’Education nationale), en CAEN (conseil académique de l’Education nationale), de s’abstenir dans leurs votes si une dégradation de ces conditions d’enseignement est constatée pour la prochaine année scolaire.

Dans ce cas, la PEEP demande à ses élus de lire la lettre suivante :

« La PEEP constate une dégradation visible des conditions d’enseignement des élèves, et dénonce une DHG qui n’est pas à la hauteur des objectifs et des ambitions annoncées par le Ministère de l’Education nationale.

La PEEP n’approuve pas la simple logique comptable de l’Etat  qui ne s’accompagne pas d’une refonte profonde et nécessaire de notre système éducatif.

La PEEP réaffirme que c’est tout le système scolaire qu’il faut repenser dans un seul et unique objectif : la réussite de tous les enfants ! »


Monsieur le Ministre, vous NOUS l’aviez ANNONCÉ : faites-le !

Philippe Vrand
Président national
et les membres du
Conseil d’Administration

La PEEP a été reçue au Ministère de l’Education Nationale                             VENDREDI 11 FEVRIER 2011

 

newlogopeep.gif

 

17, rue des Ursulines 78100 Saint-Germain-en-Laye

Tél : 06.50.43.29.21

 

barreseparateur13.gifSaint-Germain-en-Laye, le 07 Février 2011

boutons110.gif

 

Lettre Ouverte

 

à Monsieur l’Inspecteur d’Académie des Yvelines

J-M COIGNARD

Notre président de la PEEP départementale des Yvelines (Jean-Marc-Magnet) a rendez-vous ce vendredi matin 11/02/2011 avec Monsieur COIGNARD (l’IA 78) qui le reçoit avec ses 2 inspecteurs adjoints l’un responsable collèges et l’autre responsable lycées …… affaire à suivre

 

Jean-Marc Magnet passe en direct jeudi 10/02  sur TVfil 78 à 19h15

vous pouvez le voir : http://www.tvfil78.com/ledirect/article-ledirect-10-02-2011.html (vous mettre sur 28 mn 20)

 

 

OBJET : dégradation du service public d’Éducation dans les Yvelines

 

 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie des Yvelines,

Ayant fait le constat que notre département était fortement impacté par des baisses de moyens et une répartition ne permettant pas une égalité des chances par tous, le Comité départemental de la PEEP des Yvelines s’inquiète d’une dégradation du service public d’Éducation au niveau de notre département.

Les constats sont les suivants :

 

webmaster242.gif les remplacements seront peu assurés,

 

webmaster242.gif des options de qualité, pourtant nécessaires à une formation, disparaissent,

webmaster242.gif des sections entières de formation post-bac ou technique disparaissent avec des argumentaires très différents entre vos services et ceux du Rectorat « pourtant valorisantes pour les élèves et offrant de réels débouchés locaux dans le monde du travail »

 pour les collèges :

boutons74.gif Dégradations des moyens alloués dans 76 établissements (accroissement des effectifs/réduction des moyens ou baisse supérieure des moyens par rapport à celle deseffectifs ou hausse des moyens plus faible que celle des effectifs) dont 48 fortementimpactés;

boutons74.gif 67 établissements ont des moyens inférieurs au chiffre moyen départemental, soit environ 60% des établissements;

 

boutons74.gif 52 établissements ont un quota d’heures supplémentaires supérieures au chiffre moyen départemental. Nous tendons un quota pratiquement de 50% des établissements concernés;

 

webmaster242.gif 27 établissements sont mis en difficultés pour assurer un accueil de qualité et assurer le programme, soit environ 25% des établissements (cumul des deux points précédents).

 

Pour certains, ils connaissent déjà des difficultés, et la situation va s’aggraver.

 

 Pour les lycées :

 

gifs7.gif Dégradations des moyens alloués dans 16 établissements dont 8 fortement impactés;

 

gifs7.gif 27 établissements ont des moyens inférieurs au chiffre moyen départemental, soit 55% des établissements;

 

gifs7.gif 19 établissements ont un quota d’heures supplémentaires supérieures au chiffre moyen départemental ce qui correspond à 40% des établissements;

gifs7.gif 7 établissements sont mis en difficultés pour assurer un accueil de qualité et assurer le programme, soit environ 15% des établissements. Deux qui avaient déjà des faibles moyens, se voient encore diminuer leur D.G.H. et baisser leur rapport H/E par l’Inspection Académique des Yvelines.

webmaster242.gif Sur le département, les différences sont encore accentuées par le fait que 10 établissements qui avaient déjà des moyens importants (par qu’ils sont dans des zones sensibles et nous le comprenons bien), ont reçu des moyens complémentaires

En conséquence, nous demandons à tous les élus en Conseils d’Administration de Collèges et de Lycées de notre département, de lire cette lettre parallèlement à la lettre de notre Fédération:

dollzdivider8gt8.gif«La PEEP des Yvelines demande à tous ceux siégeant dans les Conseils d’Administrations lors de la présentation des DGH de voter CONTRE »,

dollzdivider8gt8.gif«La PEEP des Yvelines n’accepte pas la suppression des formations post-bac et demande des explications argumentées et acceptables sur ses choix»,

dollzdivider8gt8.gif«La PEEP des Yvelines s’étonne sur la baisse des effectifs dans certains établissement et demande qu’ils soient réévalués et accompagnés des moyens correspondants »,

dollzdivider8gt8.gif«La PEEP des Yvelines demande à ce que les services de l’Inspection Académique des Yvelines mettent en place des limites basses de dotation en place au dessus desquelles les lacunes en français et en mathématique puisse être enrayées »,

dollzdivider8gt8.gif« La PEEP des Yvelines demande à ce que les services de l’Inspection Académique des Yvelines mettent en place des limites hautes de quota d’heures supplémentaires au dessus desquels nous constatons que cela n’améliore pas le bon fonctionnement des établissements »,

dollzdivider8gt8.gif« Enfin, la PEEP des Yvelines demande à Mesdames et Messieurs les Chefs d’Établissements d’insister auprès de leur hiérarchie sur le fait que nous souhaitons et voulons un enseignement de qualité, avec des moyens les plus homogènes ».

Nous vous remercions de bien vouloir nous tenir informés de vos décisions, de vos engagements à prendre en compte nos inquiétudes : il en va de la justice éducative fondamentale des jeunes du département.

Dans cette attente, recevez, Monsieur l’Inspecteur Académique des Yvelines, mes sincères salutations.

Saint-Germain-en-Laye, le 7 février 2011

Le Président Départemental PEEP

Jean-Marc MAGNET

 

_________________________________________________

logook2.jpg                 bijou002.gif         texte110.gif

fleche1.gifLes parents PEEP du lycée  Emilie de Breteuil à Montigny le Bretonneux, soutiennent l’action menée contre les fermetures : 

POUR LA RENTREE DE 2011, 2ème casse : Le Rectorat décide la fermeture de la section STI microtechnique et du BTS CIM  

PARENTS MOBILISEZ-VOUS ….  fleche6.gif

voir le document ci-dessous) 


stopauxfermeturesaffich1y.pdf  

ce document sera distribué lundi 7 février au lycée à 8h et 9h aux lycéens 

vous avez dessus les adresses postales et courriels de : 

- l’Inspection d’académie des Yvelines 

- le Rectorat des Yvelines 

Dîtes leur  que vous désapprouvez ces fermetures. 

vous pouvez copier/imprimer le pdf si vous ne l’avez pas eu par votre enfant. 

Nous comptons sur vous ! 

 

Adresse 

Téléphone  Fax  e-mail    
Inspection Académique des Yvelines Centre commercial Parly II 78154 LE CHESNAY Cedex        01.39.23.60.00 (std)  01 39 23 62 00  ce.ia78.marianne@ac-versailles.frce.ia78@ac-versailles.fr    
Rectorat de l’académie de Versailles 3 Bd de Lesseps78017 VERSAILLES Cédex  01 30 83 44 44  01 39 50 02 47   ce.recteur@ac-versailles.fr 

ligne10.gif

 

  newlogopeep.gif

COMMUNIQUE DE PRESSE 

 

Destinataires : presse, mouvement PEEP

Le 28 janvier 2011

Loi Ciotti : la PEEP a voté contre la circulaire d’application au CSE

La PEEP, fidèle à son objectif de défendre l’intérêt de toutes les familles, ne peut souscrire à une mesure – en l’occurrence, la suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire – qui va pénaliser celles qui sont le plus en difficulté financièrement.La PEEP a donc voté contre la circulaire d’application de la loi Ciotti au cours du Conseil Supérieur de l’Education du 27 janvier.
Pour autant, la PEEP constate et regrette que les vrais problèmes ne soient jamais posés ouvertement : une orientation « par défaut », des rythmes scolaires inadaptés, des professeurs absents non remplacés… Autant de causes qui peuvent créer une démotivation, voire un « décrochage » scolaire.
En effet, l’absentéisme scolaire est lié à un désintérêt de plus en plus grand des élèves pour l’école qui ne leur apporte pas ce qu’ils en attendent. Le cadre strict et rigide dans lequel les élèves sont contraints d’évoluer, en exclut une part de plus en plus importante et renforce les inégalités scolaires et sociales ; ceci est régulièrement démontré par les rapports et évaluations internationales.Donnons de la souplesse et de la liberté à l’Ecole dans son pilotage, rendons-la plus attractive : tout le monde y gagnera en confiance, innovation et réussite.

www.peep.asso.frFédération PEEP
89 boulevard Berthier
75847 Paris cedex 17 

 

 

 

 newlogopeep.gif

COMMUNIQUE DE PRESSE 

  

                                        12 janvier 2011 EVALUATION DES ELEVES   LES POLEMIQUES SE SUIVENT ET SE RESSEMBLENT  Une fois de plus, nous dénonçons la polémique autour des évaluations des élèves et l’appel à la désobéissance prônée par des adultes.Le premier trimestre de l’année scolaire est un trimestre important qui permet aux équipes éducatives d’avoir des données très précises sur la nature des difficultés de leurs élèves, et d’estimer les marges possibles de progression de ces derniers pour le reste de l’année à venir.Il semble donc judicieux de vouloir évaluer les acquisitions scolaires à l’issue de ce premier trimestre d’adaptation. La PEEP a toujours soutenu le principe des évaluations pendant l’année scolaire car elle estime que c’est un outil majeur pour bien cibler les actions d’accompagnement des élèves, tout au long de l’année. En revanche, il est beaucoup plus important de réfléchir à la charge organisationnelle et financière de ces évaluations qui pèse sur l’Ecole. Plusieurs niveaux dans l’Education nationale demandent des évaluations : l’Ecole, les Inspections d’académie et le ministère.
Il faut donc veiller à un nombre total pertinent d’évaluations sur l’année et à la qualité des items demandés. Il est donc indispensable qu’un bon équilibre existe entre « évaluations » et « remédiations », ce qui n’est pas toujours le cas, afin de ne pas tomber dans le piège de  l’« évaluationnite aigüe » et pouvoir exploiter valablement pour chaque enfant les résultats .
www.peep.asso.frFédération PEEP
89 boulevard Berthier
75847 Paris cedex 17 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

barre2.gif

 


 

newlogopeep.gif

PEEP-AJD : Prévention de l’acidocétoseLa PEEP soutient l’association AJD (Aide aux Jeunes Diabétiques), depuis 1956 au service des seuls enfants et adolescents atteints du diabète de type 1, diabète génétique. L’AJD a lancé une campagne nationale de prévention de l’acidocétose (complication grave du diabète survenant lorsque celui-ci n’est pas diagnostiqué à temps) le 14 novembre 2010.Son objectif est d’informer les familles pour qu’elles soient attentives aux premiers signes d’apparition du diabète des enfants et adolescents.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la PEEP :  
http://www.peep.asso.fr/    ou sur celui de l’AJD : http://www.ajd-educ.org/
Vous y trouverez une mine d’informations concernant les premiers symptômes et le dépistage du diabète des enfants, ainsi que des cahiers et dossiers, guides très simples pour tous les aspects de la vie d’un enfant ou d’un adolescent diabétique.

barre2.gifdessin.png 

a5a7cdf7.gif

  Parents, instituteurs,
faites dessiner vos enfants ou vos élèves
pour Hervé et Stéphane !

 La PEEP s’associe à l’action « Un dessin pour leur liberté » organisée par le comité de soutien à Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, journalistes de France 3, retenus en Afghanistan depuis le 29 décembre 2009 avec leurs trois accompagnateurs.Pour télécharger une présentation générale du projet et un dossier plus complet contenant les informations utiles pour mener un temps de réflexion autour de cette initiative avec des enfants, rendez-vous sur le site fédéral de la PEEP     http://www.peep.asso.fr/          ou bien sur http://www.liberezles.netbar039.gif

 

fleche3.gif          RAPPEL       fleche7.gif

Communiqué de presse                                 Le 22 septembre 2010

AUDITION DE LA P.E.E.P. SUR LES RYTHMES SCOLAIRES

La PEEP est auditionnée aujourd’hui mercredi 22 septembre dans le cadre de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires.

A cette occasion, la PEEP a remis à la Conférence sur les rythmes scolaires une synthèse des travaux qu’elle mène dans ce domaine depuis les années 1950.

Audition sur les rythmes scolaires

Contribution de la PEEP

22 septembre 2010

http://www.peep.asso.fr/upload/pdf/PEEP-PropositionsRYTHMESCO-2010.pdf

barre2.gif

PORTES OUVERTES COLLEGES

 

BOIS-D’ARCY Collège Mozart 9 avenue Mozart 78390 Bois-d’Arcy

 

 01 34 60 10 09 http://www.clg-mozart-boisdarcy.ac-versailles.fr

 

 samedi 5 février 2011   10h-16h

 

Forum des métiers et des formations en partenariat avec la ville (salle des fêtes).

 

________________________________________________________

 

ELANCOURT Collège de la Clef Saint-Pierre Rue de Dublin 78990 Elancourt

 

 01 30 68 15 30 http://www.clg-clef-st-pierre-elancourt.ac-versailles.fr

 

 samedi 2 avril 2011   9h-12h

Présentation des disciplines et des activités péri-éducatives à l’attention des futures familles de l’établissement.

________________________________________________________

 

FONTENAY-LE-FLEURY Collège Descartes 2 rue Descartes 78330 Fontenay-le-Fleury

 

 01 30 14 90 50 http://www.clg-descartes-fontenay.ac-versailles.fr

 

 samedi 26 mars 2011   9h-12h

_______________________________________________________

 

LA CELLE SAINT-CLOUD Collège Victor Hugo 52 avenue des étangs 78170 La Celle Saint-Cloud

 

 01 30 78 24 90 http://www.clg-hugo-lacelle.ac-versailles.fr

 

 samedi 5 février 2011   9h-13h

Niveaux présentés : de la 6ème à la 3ème + classe expérimentale sport et art ; l’après-midi : 3ème + UPI.

 

___________________________________________________________

 

LE MESNIL-SAINT-DENIS Collège Philippe de Champaigne 4 avenue de Breteuil 78320 Le Mesnil-Saint-Denis

 

 01 34 61 92 66 http://www.clg-champaigne-lemesnil.ac-versailles.fr

 

samedi 17 octobre 2010   9h-12h

 

________________________________________________________

MONTIGNY-LE-BRETONNEUX Collège Les Prés 9 rue des Blés d’Or 78180 Montigny-le-Bretonneux

 

 01 30 57 15 15 http://www.collegelespres.org

 

 samedi 12 mars 2011  9h-12h

 

Portes ouvertes de la 6ème à la 3ème.

bar16.gif

 

PORTES OUVERTES  LYCEES
GUYANCOURT Lycée d’hôtellerie et de tourisme Place François Rabelais 78040 Guyancourt
01 30 96 12 00 http://www.lyc-hotellerie-guyancourt.ac-versailles.fr

 

- samedi 12 mars 2011    9h30-16h

Lycée de Villaroy 2 rue Eugène Viollet-le-Duc 78280 Guyancourt – 01 39 30 64 60 http://www.lyc-villaroy-guyancourt.ac-versailles.fr

- samedi 12 mars 2011  9h-12h

Niveaux présentés : lycée et STS (BTS TPIL Techniques Physiques pour l’Industrie et le Laboratoire – formation en alternance).

___________________________________________________________

 LA CELLE-SAINT-CLOUD Lycée Colbert 52 avenue Pasteur 78170 La Celle-Saint-Cloud
01 30 78 20 80 http://www.lyc-colbert-lacelle.ac-versailles.fr

- samedi 26 mars 2011 9h-13h

Formations du lycée : CAP vente EVS, option B / Bacs pro : accueil, services, vente, secrétariat.Formations en apprentissage : BTS AM et NRC.

Lycée Corneille Avenue Corneille 78170 La Celle-Saint-Cloud  – 01 39 69 40 03 http://www.lyc-corneille-lacelle.ac-versailles.fr

- samedi 5 mars 2011  10h-12h

Niveaux 2nde à Terminale et STS. Séries L, ES, S, et STG communication / mercatique et gestion / finances de l’entreprise.

En série S, deux spécialités SVT ou SI (sciences de l’ingénieur) à ne pas confondre avec l’enseignement de spécialité en terminale S-SVT (maths, SVT ou physique chimie).

Langues : LV1 anglais / allemand, LV2 anglais/allemand / espagnol, LV3 italien / chinois.

Langues anciennes : latin / grec.

Arts plastiques optionnel ou obligatoire (L).

Sections européennes : anglais / allemand

Le lycée Corneille accueille des élèves de l’Internat d’excellence de Marly.

_________________________________________________________

MAUREPAS Lycée Dumont d’Urville 2 avenue de Franche-Comté 78310 Maurepas
01 30 16 46 10 http://www.lyc-dumont-maurepas.ac-versailles.fr/site -

-samedi 26 mars 2011   9h-12h

Lycée général : séries ES, L et S / lycée technologique : série STG CFE et CGRH /

lycée professionnel : Bac pro 3 ansComptabilité et Secrétariat.

Lycée Les Sept Mares 13 rue de la Beauce 78310 Maurepas -01 30 13 98 98 -

- samedi 12 mars 2011  9h-12h

__________________________________________________________

MONTIGNY-LE-BRETONNEUX Lycée Descartes 6 boulevard Descartes 78180 Montigny-le-Bretonneux
01 30 43 03 33 http://www.lyc-descartes-montigny.ac-versailles.fr -

samedi 15 janvier 2011  9h30-12h309h30 :

accueil des élèves de 3ème.

De 9h30 à 11h : conférences sur l’enseignement supérieur (intervention UVSQ).Classe européenne enseignements d’exploration pour les 2ndes / BTS assistant de gestion PME PMI (formation initiale etformation en apprentissage) / Classes préparatoires scientifiques.

Responsable PEEP pour le lycée Descartes : Serge Blasquez

serge.blasquez@laposte.net

____________________________________________________________

 Montigny le Bretonneux Lycée Emilie de Breteuil 3 rue du canal – 01 30 57 11 33

La journée portes ouvertes du lycée aura lieu le

-samedi 02 avril 2011 de 8h30 à 12h30.

Venez découvrir l’établissement, vous renseigner sur les formations et rencontrer les enseignants.

Responsable PEEP lycée Emilie de Breteuil : Françoise BRUNET

flementec@wanadoo.fr

____________________________________________________________

PLAISIR Lycée Jean Vilar 1033 avenue du Général De Gaulle 78370 Plaisir
01 30 55 18 77 http://www.lyc-vilar-plaisir.ac-versailles.fr -

- samedi 2 avril 2011  9h-12h

Présentation des filières ES, L, S, STG Com et CGRH et du BTS Informatique de Gestion.

_________________________________________________________

TRAPPES Lycée professionnel Louis Blériot rue Léo Lagrange 78190 Trappes
01 30 51 88 18 http://www.lyc-bleriot-trappes.ac-versailles.fr

-vendredi 18 mars 2011

Journée réservée aux collèges. Sur réservation auprès du lycée (information sur le site du lycée en janvier)

-vendredi 18 mars 2011  17h-20h

-samedi 2 avril 2011  9h-12h30

Portes ouvertes tout public.

Lycée professionnel Henri Matisse 55 rue de Montfort 78190 Trappes -01 30 62 87 42 http://www.lyc-matisse-trappes.ac-versailles.fr

-samedi 26 mars 2011  8h30-12h

Lycée de la Plaine de Neauphle Avenue Salvador Allende 78190 Trappes -01 30 16 08 20 http://www.lyc-plaineneauphle-trappes.ac-versailles.fr

-samedi 12 mars 2011  9h30-12h

______________________________________________________

VERSAILLES Lycée La Bruyère 31 avenue de Paris 78000 Versailles
01 39 50 04 37 http://www.lyc-labruyere-versailles.ac-versailles.fr

-samedi 5 février 2011  10h-16h

Portes ouvertes CPGE littéraires et ECS

-samedi 26 mars 2011 9h-12h

Portes ouvertes pour les élèves de 3ème

Lycée Marie Curie 70 avenue de Paris 78000 Versailles -01 39 24 13 70 http://www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.frJournées

- mercredi 26 janvier 2011  16h-20h

Formations post-Bac : CPGE ENS Cachan, BTS Analyses de Biologie Médicale et BTS tertiaires (NRC, MUC, CGO, Assistantmanager, notariat)

-samedi 26 mars 2011

2nde et 1ère : séries ES, STL ST2S et STG.

Lycée Jules Ferry 29 rue du Maréchal Joffre 78000 Versailles -01 39 20 11 60 http://www.lyc-ferry-versailles.ac-versailles.fr

-samedi 29 janvier 2011  8h30-12h30

Portes Ouvertes vers le Supérieur (ne sont concernées que les formations CPGE, BTS alternance et initiaux).

-samedi 5 mars 2011  8h30-12h30

Portes ouvertes de l’établissement dans son ensemble (SEP, Lycée, BTS, CPGE, initial et alternance.

Lycée professionnel Jacques Prévert 88 avenue des Etats-Unis 78000 Versailles
01 39 07 28 40 http://www.lyc-prevert-versailles.ac-versailles.fr/site

-samedi 30 avril 2011  à partir de 9h3

bar14.gif


 

affichelyceedescartesb2be8.jpg


ligne1081.gif

Journées Portes Ouvertes 2010 / 2011 I.U.T.

 

78 – Yvelines_____________________________________________

 

MANTES-EN-YVELINES IUT de Mantes-en-Yvelines 7 rue Jean Hoët 78200 Mantes-la-Jolie

 

 01 30 98 13 62 http://www.iut-mantes.uvsq.fr

 

samedi 5 février 2011   14h-17h

 

VÉLIZY IUT de Vélizy [site de Rambouillet]                                                                                                                19 allée des Vignes 78120 Rambouillet

 

 01 30 46 51 00 http://www.rambouillet.iut-velizy.uvsq.fr

 

 samedi 22 janvier 2011   14h-17h

 

IUT de Vélizy [site de Vélizy] 10-12 avenue de l’Europe 78140 Vélizy-Villacoublay

 

 01 39 25 48 33 http://www.iut-velizy.uvsq.fr

 

samedi 22 janvier 2011    14h-17h

 

ligne1081.gif

 

Journées Portes Ouvertes 2010 / 2011 – Universités

 

 78 – Yvelines______________________________

 

VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES

 

 Site de Guyancourt (d’Alembert) Bd d’Alembert 78280 Guyancourt

 

 01 39 25 56 10 http://www2.uvsq.fr

 

 samedi 29 janvier 2011    14h-17h

 

Arts lettres et langues, économie gestion, sciences humaines et sociales.

 

 samedi 12 mars 2011    14h-17h

 

Santé.

 

Site de Guyancourt (Leclerc) 3 rue de la division Leclerc 78280 Guyancourt

 

 01 39 25 56 10 http://www2.uvsq.fr

 

 mercredi 26 janvier 2011    14h-17h

 

Droit et science politique.

 

Site de Versailles 45 avenue des Etats-Unis 78000 Versailles

 

 01 39 25 46 10 http://www2.uvsq.fr

 

 samedi 29 janvier 2011     14h-17h

 

Sciences.

ligne1066.gif

Nous recherchons des parents pour constituer des listes aux élections parentales pour les écoles de La Verrière.pour tout renseignement  :gifanimepuces284.gif  peeplv@live.fr ou 0621410699

oui, la PEEP ne défile pas, la PEEP n’affiche jamais de position dogmatique mais la PEEP participe à la réflexion du ministère, apporte ses contributions relayant aussi vos préoccupations de terrain. Evidemment, cela ne se voit pas dans les rues, cela n’attire pas les journalistes.

 

Mais, entre nous, Chers Parents, l’avenir de nos enfants doit-il être construit dans la rue, à coup de manipulation intellectuelle et de désinformation ? Ou bien est-il plus utile pour eux que nous soyons des partenaires actifs du ministère, respectueux mais libres de parole, soutiens de la réforme mais critiques lorsque cela est nécessaire ? Vous le savez, nous avons choisi sans hésitation. 

 

barreseparateur18.gif

 

 

Fédération pour l'Aide et l... |
Youki Heureux |
Jeunesse entreprenante |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | magalibouchet
| AS Lycée Robert Garnier
| La Foulée du Pinot